Catégorie : Flash-Backs

OMD 1986 1

ORCHESTRAL MANŒUVRES IN THE DARK : AU CREPUSCULE DE LA NEW WAVE

Avec le souffle glacé de leurs petits synthés, au début des années 80, Orchestral Manœuvres In the Dark incarnait toute la quintessence de la New Wave, une froide et sombre élégance quelque peu détachée en total contraste avec le mouvement punk précédent. Mais, en 86, le duo post-atomique de Liverpool découvre avec « Crush » ,son 6éme LP, que parfois les couleurs les plus éclatantes pouvaient effectivement raviver leur rock monochrome. Par conséquent,...

BEST 211 small 1

EN CE TEMPS-LÀ…LES SIMPLE MINDS ÉTAIENT AU SOMMET DU MONDE

Voici 30 ans, pour assurer la « couve » de son numéro 211, GBD était l’envoyé spécial de BEST( et de TF1) pour « couvrir » ce qui constituait alors l’événement le plus important de ce début d’année 1986, la tournée triomphale de Simple Minds sur les dates de Lyon et d’Avignon. Retour vers le futur radieux du rock écossais…

Propaganda 0

L’ELECTRO-POP MADE IN GERMANY DE PROPAGANDA

  C’était il y a exactement trois décennies, sur le label ZTT de Trevor Horne, le quatuor Propaganda originaire de Dusseldorf allait initier toute l’Europe au beat implacable des premiers hits electro-pop. En deux 12 inches « Dr Mabuse » et « Duel », Claudia, Susan, Michael et Rolf imposent leurs nouveaux rythmes électriques à l’Hexagone. GBD l’envoyé spécial de BEST était chargé d’analyser le phénomène.

BEST 178 0

1983…LE JEUNE YOURI LENQUETTE ASSISTE AU LANCEMENT DU SERIOUS MOONLIGHT TOUR DE BOWIE

En 1983, comme il le dit lui-même, David Bowie était un homme de 36 ans se cachant dans une mentalité de 23. Jeune reporter-photographe à BEST, un Youri Lenquette de 26 ans rencontre David Bowie au cours d’une mythique conférence de presse à Londres où le grooveur de « Let’s Dance » lançait sa plus ambitieuse tournée à ce jour : le « Serious Moonlight Tour », offrant à mon collègue une de ses plus belles...

E, W & F 0

EARTH,WIND & FIRE…UN WHITE PEUT EN CACHER UN AUTRE

  Amis Gonzobuzzeurs et Gonzobuzzeuses sachez bien que l’age est une terrible décadence. Je le sais pour l’avoir moi même expérimenté. Sous le choc de la mort de Maurice White, j’étais certain de l’avoir rencontré voici 30 ans pour BEST. Sauf que…ma fucking mémoire m’a joué des tours car, en fait, en 1983 ce n’était pas Maurice White et son frangin bassiste Verdine que j’avais interviewés…mais Verdine White et Larry Dunn,...

Niagara par Jean Yves Legras 0

LA NOSTALGIE NIAGARA

  Voici 30 ans, en janvier 1986, je publiais dans BEST le tout premier papier consacré au groupe rennais Niagara qui sortait alors son 45 tours inaugural « Tchiki Boum », ouvrant ainsi la voie au succès de ce qui deviendra le power duo le plus populaire de l’hexagone avec celui des Rita Mitsouko. Retour vers le futur de la belle Muriel Moreno et de Daniel Chenevez.

Bobby Womack and the Stones 0

RENCONTRE MAGIQUE AVEC BOBBY WOMACK

En 1986 lorsque je retrouvais chez lui à Hollywood pour BEST l’immense soul star Bobby Womack, il avait à peine 40 ans …et pourtant il avait déjà côtoyé tous les plus grands héros de la black music. Mais en même temps, ce Géant noir né à Cleveland Ohio revendiquait également son héritage rock and roll. Rencontre magique pour le LP « Womagic » avec un de mes héros de la blackitude éternelle. Robert Dwayne Womack s’est...

Tombé pour la France 0

VOICI 30 ANS DAHO ETAIT LE TOMBEUR DE LA FRANCE

  C’était l’incontestable tube de l’année 1985, mais malgré le blitzkrieg de ses passages radio, la pure perle pop « Tombé pour la France » d’Etienne Daho  ( co-composée par l’ami Arnold Turboust) n’avait pas de vidéo-clip. Fort heureusement, le réalisateur Jean Pierre Jeunet est appelé à rescousse. Et pour assurer sa rubrique vidéo  mensuelle  GBD était l’envoyé spécial  de BEST dans un entrepôt de banlieue pour assister au tournage. Happy birthday cher vieux « Tombé pour la...

0

GRACE JONES : « Slave To The Rhythm »

Cet hiver 85/86, je fondais comme la glace à la vanille sous le chocolat fondu des profiteroles sur le 7éme album de « ma jamaïcan gal …l’immense Grace Jones…retour vers le futur de « Slave To The Rythm ».

Too Rye Ay 0

MA DERNIERE INTERVIEW DE DEXYS MIDNIGHT RUNNERS

  Cet hiver 1985, dans un salon de palace parisien, je retrouvai à nouveau mon pote Kevin Rowland, l’âme des Dexys Midnight Runners. J’ignorais encore que cela serait notre dernière interview ensemble. Trente ans plus tard, c’est avec une émotion non dissimulée que je relis les mots précieux de ce chanteur hors pair de Birmingham, celui donc l’émotion rock-soul exacerbée était à mon sens aussi colossale tel un Marvin Gaye made...