RIP Woodstock 50

Michael LangBon, on s’en doutait depuis longtemps, mais hélas le Titanic Woodstock 50 a finalement coulé comme prévu. Après trois annulations de lieux différents, l’envol de ses partenaires financiers et la désertion d’artistes majeurs tels Jay-Z et John Fogerty, Michael Lang, qui avait d’abord annoncé maintenir son festival sous une forme gratuite, vient de finalement déclarer forfait. RIP Woodstock 50 !

woodstock-50-logo-art-2019-billboard-1548-1557182627-compressed-1557184934-compressedOn commençait à s’en douter (Voir sur Gonzomusic  https://gonzomusic.fr/deux-woodstock-pour-les-50-ans-du-festival.html

, https://gonzomusic.fr/pour-ses-50-ans-deux-woodstocks-sinon-rien.html

, https://gonzomusic.fr/michael-lang-revele-les-premiers-groupes-de-sa-programmation-des-50-ans-de-woodstock.html

 , https://gonzomusic.fr/le-woodstock-50-a-du-plomb-dans-loeil.html

et enfin https://gonzomusic.fr/to-woodstock-or-not-to-woodstock.html )  Woodstock 50 a finalement été annulé, ont annoncé ce jour les organisateurs. Michael Lang, cofondateur du festival original de Woodstock en 1969, a attribué ce fiasco à des « revers imprévus ».

« Nous sommes attristés qu’une série de revers imprévus ait rendu impossible la tenue du Festival que nous avions imaginé avec le grand nombre de places que nous avions réservées et l’engagement social que nous anticipions. Nous remercions les artistes, les fans et les partenaires qui nous ont soutenus malgré l’adversité « , vient de déclarer Michael Lang dans son communiqué « .Woodstock 50 devait initialement se tenir du 16 au 18 août à la piste de vitesse internationale Watkins Glen International dans le nord de l’État de New York. Dead & Company, Jay-Z et les Killers avaient été engagés en tête d’affiche d’un événement programmé comme un festival anniversaire  dans un désir de justice sociale en partenariat avec plusieurs ONG. Hélas, le beau rêve de Michael Lang a commencé à s’écrouler lorsque Woodstock 50 a perdu l’accès au site prévu après que des différends soient intervenus entre son principal investisseur et sa propre société de production forçant les deux parties à se retirer. Les organisateurs ont poursuivi sans succès la société d’investissement pour sabotage et vol. Les efforts déployés ensuite pour décrocher les autorisations nécessaires pour trouver un nouveau site dans le nord de l’État de New York ont également échoué. Avec des semaines d’attente, le Merriweather Post Pavilion de Colombia dans le Maryland avait accepté d’accueillir une version réduite du festival avec une entrée gratuite. Mais après avoir discuté avec tous les artistes pour renégocier leurs contrats, les organisateurs n’ont pas réussi à assurer une nouvelle  et solide programmation. « C’était tout simplement trop tard « , a déclaré Seth Hurwitz, président de l’entreprise qui exploite le site dans un communiqué. L’organisateur Greg Peck s’est dit optimiste quant à l’héritage du festival et a déclaré dans un communiqué : « Les valeurs de paix et de tolérance de Woodstock sont plus importantes que jamais pour nous tous aujourd’hui et nous nous tournons vers l’avenir pour trouver des façons d’honorer et de célébrer ces idéaux. ». Bref il ne faut jamais insulter l’avenir…si d’aventure un modèle économique était trouvé, Woodstock pourrait un jour renaitre de ses cendres. En attendant, tout n’est pas perdu, visitez donc avec GBD le village qui a inspiré toute cette histoire 😉 ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/welcome-to-woodstock.html  )

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.