Le guitariste d’INXS attaque un loueur de bateaux après avoir perdu un doigt

tim farriss  michael hutchenceTim Farriss, le guitariste d’INXS, traine devant les tribunaux un loueur de bateaux basé à Sydney l’accusant de s’être coupé le doigt à bord d’un de ses navires et désormais dans l’impossibilité de jouer de son instrument en raison du handicap causé par la blessure. La cour devra trancher. 😉

INXS-Tim-Farriss-Le guitariste Tim Farriss s’est coincé l’annulaire de sa main gauche dans une ancre électrique alors qu’il naviguait dans les eaux de Sydney. Le doigt a été en partie sectionné. Il a subi deux interventions chirurgicales pour tenter de le rattacher de nouveau, mais les dommages subis sont hélas permanents. Décrivant sa situation  » horrible  » à l’époque, Farriss a déclaré : « J’ignore si je pourrai à nouveau jouer correctement. » Aujourd’hui, il intente une action en justice contre les propriétaires du bateau, John William Axford et Jill Mary Axford, qu’il considère être responsables de la blessure qui handicape gravement sa carrière. « De toute ma vie, jamais n’oublierai « , a déclaré le musicien dans sa plainte au civil devant la Cour suprême de Nouvelle-Galles-du-Sud. « Ma main était couverte de rouille, de sang et de boue, mais je pouvais voir qu’un de mes doigts avait été coupé et que les autres étaient ruinés, gravement lacérés et saignaient. »

Les avocats de Farriss soutiennent qu’il existait un risque prévisible de blessure pour quiconque utilisant l’équipement d’ancrage du bateau Omega Clipper 34. Ils défendent également que les défendeurs n’ont pas fourni d’instructions sur la façon d’utiliser l’équipement et que de surcroit ils n’avaient pas fait la preuve qu’ils avaient maintenu une ancre en parfait état de marche. La compagnie de location de bateaux Church Point Charter se défend en arguant que Farriss s’était vu offrir toutes les instructions suffisantes, mais qu’il n’a pas pris les précautions nécessaires à bord. Si le client a subi des blessures, des pertes ou des dommages [ce qui n’est pas admis], les défendeurs du loueur affirment que ces pertes et dommages ont été causés par la faute ou la négligence du demandeur ou y ont contribué ».

Pour sa part, le musicien assure que la chaîne de l’ancre était  » sujette à des  » blocages » lorsqu’il naviguait à Akuna Bay avec sa femme Beth. Après avoir tenté de réparer le mécanisme, il affirme que la chaîne s’est alors mise à tourner hors de contrôle, causant la terrible blessure. Réponse dans quelques mois. Et sans doute de conséquents dommages et intérêts.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.