POPINCOURT « 4 Colours 4 Seasons »

A

Popincourt  by JP Loyer

Popincourt by JP Loyer

Après nous avoir séduits de son merveilleux album « A New Dimension to Modern Love », Popincourt réchauffe notre hiver de cet irrésistible quatre titres, en forme d’ode aux quatre saisons. Hiver, printemps, été, automne, la pop climatique et néanmoins conceptuelle de ce « 4 Colours 4 Seasons » ne saurait laisser indifférent tout amateur des good vibes Made in Britain qui se respecte.

EP PopincourtCe qui surprend dès la première écoute, c’est la légèreté exacerbée de cette musique. Voici déjà presque trois ans Popincourt nous avait très largement convaincus de ses super pouvoirs en matière de style anglais, avec un très net penchant pour le Style Council de Paul Weller (Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/popincourt-a-new-dimension-to-modern-love.html ). Non, je n’ai pas changé, pourrait-il chanter dès l’évanescente « Blue Winter », aérienne et sucrée comme une barbe à papa dont les harmonies pulsent délicatement entre Squeeze, Style Council et, excusez du peu, les Beatles. Et jamais sans doute la glace hivernale n’aura été aussi bleue. Alors après forcément, le printemps ne saurait être que vert. « Green Spring », certes very british, cette fois s’aventure plutôt sur les sentiers de Prefab Sprout ou de Deacon Blue pour une balade aussi acoustique que champêtre. « Red Summer »,  légèrement pimenté samba me fait d’abord songer à Michael Franks, mais aussi paradoxalement à un autre surdoué adepte de coolitude sonique, celui qui se cache sous son pseudo de Geyster, Gael Benyamin (Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/gael-benyamin-la-confidential.html ), https://gonzomusic.fr/geyster-knight-games-i-ii-iii.html et aussi https://gonzomusic.fr/geyster-with-all-due-respect.html ). Enfin, tout s’achève sur la délicatesse automnale de son « Orange Fall » aux réminiscences de Martin Stephenson et de ses Daintees. On songe aussi à Mick Harvey comme au « Julia » des Beatles, décidément ce Popincourt ne manque pas de suite dans les idées. Et qui saurait l’en blâmer ? « 4 Colours 4 Seasons » a de la gueule, même si c’est un bel… amuse-gueule pour patienter, en attendant ENFIN le nouvel album. Bref, au risque de me répéter, je récidive: the Pop is still in the court 😉

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.