Mort du rapper Pop Smoke 20 ans assassiné à LA

pop smoke 2Trucidé à 20 ans chez lui à LA, le rapper Pop Smoke ajoute son nom à la longue liste de ses (trop) jeunes collègues décédés de mort violente ces derniers mois. Le pire, c’est que selon the Source, il aurait lui-même divulgué son adresse en se filmant devant chez lui et en postant la vidéo sur son Facebook preuve, si l’on en doutait encore, que les réseaux sociaux peuvent être mortels.

pop smoke 2Après XXXTentacion, refroidi devant une banque de Floride ( Voir sur Gonzomusic  https://gonzomusic.fr/on-aurait-retrouve-lassassin-de-xxxtentacion.html ) et Nipsey Hussle liquidé devant son magasin de LA ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/nipsey-hustle-dans-le-top-10-des-morts-les-plus-riches.html ), c’est au tour du jeune Pop Smoke, 20 ans, d’être injustement arraché à la vie, chez lui dans les collines d’Hollywood. Si on rajoute l’overdose de JuiceWRLD  ( Voir sur Gonzomusic  https://gonzomusic.fr/mort-tragique-de-juice-wrld-a-21-ans.html  et aussi  https://gonzomusic.fr/juice-wrld-pris-de-convulsions-lors-dun-controle-de-police-a-fait-une-od-dopioides.html ), l’hécatombe parmi les jeunes espoirs de la culture rap n’aura jamais été aussi lourde.  De son vrai nom Bashar Barakah Jackson, Pop Smoke avait 20 ans et goutait au succès de sa seconde mixtape publiée la semaine précédente. Il a été assassiné au cours d’un cambriolage dans sa résidence d’Hollywood Hills, à LA, tôt mercredi, ont confirmé à CNN un fonctionnaire de police et une source des forces de l’ordre fédérales.

« Les forces de l’ordre ont reçu un appel juste avant 5 heures du matin signalant qu’une maison était en train d’être cambriolée et que l’un des suspects était armé d’une arme de poing », a déclaré le capitaine Steve Lurie, commandant du LAPD. Après s’être rendues sur place, les forces de l’ordre ont découvert un homme grièvement blessé. Transporté au Cedars-Sinai Medical Center à Los Angeles, sa mort a été prononcée quelques heures plus tard. Plusieurs personnes ont été détenues et libérées. Aucune arrestation n’a été faite, et l’unité des homicides de la police de Los Angeles enquête sur l’incident, a assuré Lurie. Plusieurs témoins ont été interrogés par la police mercredi matin. « Entre deux et six personnes ont pénétré par effraction dans la maison, l’une d’entre elles portant un masque, selon les témoins, » a poursuivi Lurie. Dans un courriel adressé à CNN, l’avocat du rappeur, Peter Frankel, a déclaré que ni lui ni la famille du rappeur « ne désirent commenter les terribles événements de ce matin ».

Le pire, c’est que Pop avait posté une vidéo des cadeaux qui lui ont été livrés par le créateur de mode Mike Amiri sur son mur Facebook alors qu’il chantait les paroles de sa propre chanson : « Mike Amiri, Mike Amiri. Billie Jean, Billie Jean », il a rappé avant de remercier le créateur pour la livraison. Mais  selon the Source, son adresse était hélas identifiable si on place la vidéo en mode pause et qu’on en fait une capture d’écran. Aurait-il par inadvertance contribué à sa fin tragique en révélant son adresse perso à ses assassins ? Pop Smoke faisait partie de la nouvelle scène de Brooklyn. Le jeune homme venait tout juste d’émerger cet été, avec la sortie de sa première mixtape, « Meet the Woo », porté par son hit « Welcome to the Party ». Le clip de sa chanson a fait plus de 24 millions de vues sur YouTube et les stars du hip-hop Nicki Minaj et Meek Mill en ont même fait des remixes.Pop Smoke

« Mon visage, ma voix sont partout, vous voyez ce que je veux dire ? » C’est ce que Pop a déclaré au magazine i-D dans une interview en décembre. « Je savais que ça allait être énorme quand j’ai commencé à voir mon visage sur les panneaux d’affichage. » Le magazine avait alors intitulé son article : « Pop Smoke est-il le nouveau roi de New York ? », un titre généralement réservé aux géants, tels Nas, Jay-Z ou The Notorious B.I.G. Sa deuxième mixtape, « Meet the Woo 2 », avait juste été mise en ligne la semaine dernière, se hissant carrément à la 7ème place du Top album Billboard. Tout juste signé par le label Republic Records, sa tournée « Meet the Woo » devait commencer par un concert déjà sold-out à Washington, le 2 mars prochain. Quel fucking gachis !

De très nombreux collègues, dont Nicki Minaj, 50 Cent et Chance the Rapper, ont rendu un hommage appuyé au jeune rappeur sur leurs réseaux sociaux respectifs. « La Bible nous dit que la jalousie est aussi cruelle que la tombe », a écrit Minaj sous une photo du rappeur. « Incroyable. Repose en paix, papa. » Tandis que Chance The Rapper publiait :  « Rest Up Pop Smoke, tu étais trop jeune. Que Dieu bénisse et réconforte ta famille. Quel parcours 🙏🏾🙏🏾🙏🏾 ». Enfin 50 Cent a écrit : « R.I.P à mon homme Pop Smoke, aucune sympathie pour les gagnants. Que Dieu le bénisse ».

Sa maison de disques, Republic Records, a également présenté ses condoléances sur les médias sociaux. « Nous sommes dévastés par la perte inattendue et tragique de @POPSMOKE10. Nos prières et nos pensées vont à sa famille, ses amis et ses fans, alors que nous pleurons cette perte ensemble. »

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.