Stoned all the Weeknd long

Partager

 

The Weeknd

Pour planer, le chanteur canadien the Weeknd a décidément tout ce qu’il faut pour nous faire voir des éléphants roses, et pas uniquement à travers sa musique, mais grâce à une start-up innovante de San Francisco.

The WeekndVous en rêviez ? The Weeknd l’a inventé, avec la complicité de la société Ploom. On connaissait son penchant pour la coke à travers son méga-hit « Can’t feel My Face », qui tire son titre du côté anesthésiant de la poudre blanche, on sait désormais qu’il n’est pas non plus indifférent à la beu. La preuve, en association avec la société Ploom spécialisée dans la fabrication des « vaporizers » ( vaporisateurs) qui permettent de vapoter du cannabis ( ou autre chose, d’ailleurs) en se contentant de le chauffer à 180°, soit suffisamment pour développer le coté actif du THC, mais pas suffisamment pour créer de la combustion qui génère goudrons et autres résidus. Et surtout sans liquide louche, contrairement aux e-cigarettes.

Série limitée

 

 

Il existe de nombreux modèles à l’instar de l’excellent Arizer Solo, par exemple, et le performant PAX par Bloom, une petite start-up basée dansWeeknd_PAX_l la baie de San Francisco. Et cette dernière a sorti un modèle spécial Weeknd de son PAX baptisé à l’instar de son dernier album (« Beauty Behind the Madness ») «The Madness Fall Tour 2015 ». Noir et gravé des deux lettres XO et du visage de the Weeknd, dès qu’il est allumé le vapo en plus de générer sa douce vapeur joue également le titre « The Hills » du chanteur canadien qui du coup n’aura jamais été aussi planant. Commercialisé pour la modique somme de $324.99, soit environ 300 €, ce PAX en série limitée est en vente sur le net et Ploom a même un distributeur européen

https://www.paxvapor.com/uk/

pax-2-weeknd_1

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *