Les pieds nickelés du rap US inspirés par des Français ?

HoovaMaxo Cream et NFL Cartel Bo Brown ont déclenché une solide vague d’arrestations dans leur bonne ville de Houston, suite au tournage du clip « Hoova ». La plupart des participants s’affichaient avec des armes illégales et la Police n’a eu aucune peine à les identifier. 3 ans auparavant les Français Djadja et Dinaz avaient vécu exactement la même histoire après la diff de leur vidéo « Laisse nous faire notre biff ». Pour une fois que les yankees nous copient….

HoovaC’était exactement il y a quatre ans, le 12 décembre 2014, Djadja et Dinaz, des rappers de Meaux avaient convié leurs potos pour tourner la vidéo de leur titre « Laisse nous faire notre biff ». Les copains étaient venus les bras chargés de guns, qu’on aperçoit dans le clip. Les flics n’ont eu ensuite aucun mal à identifier les contrevenants ( voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/djadja-et-dinaz-les-pieds-nickeles-du-rap.html

 ) dans leur cité. Bis repetita…mais cette fois aux USA et plus précisément à Houston Texas d’où sont originaires les joyeux hip-hoppeurs Maxo Cream et NFL Cartel Bo Brown. Plus de vingt personnes se sont retrouvées en état d’arrestation suite au tournage du clip « Hoova ». Toutes ces personnes étaient en possession d’armes illégales- un comble dans l’État cow-boy !- et lorsque le HPD (Houston Police Department) a débarqué sur le « plateau », dans la cité de Lakewood Park, la plupart des contrevenants se sont échappés, abandonnant leurs gros calibres sur place, mais en visionnant les images du clip, les flics n’ont eu aucun mal à identifier les contrevenants. Dents en or, chaines en or, petites pépés, dollars, grosses caisses et gros calibres « Hoova » compile tous les stéréotypes du rap. Le rapper Maxo Kream n’a pas été arrêté en relation avec la vidéo, mais son collègue Brown serait en cavale, après avoir été accusé de possession illégale de deux fusils d’assaut. La police a également souligné que M. Brown, un criminel reconnu coupable et condamné, avait ôté son bracelet électronique et coupé toute communication après avoir été libéré sous caution. Suite à ce tournage digne des pieds nickelés, neuf hommes au total seraient toujours en fuite. Le HPD est désormais lancé sur leurs traces…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.