Le doc de Scorsese sur David Johansen et les NY Dolls sort enfin !

David JohansenGonzomusic vous l’avait annoncé voici déjà deux ans, PERSONALITY CRISIS  le film documentaire signé Martin Scorsese consacré aux New York Dolls et à son emblématique chanteur David Johansen est enfin achevé. Il sera présenté en avant-première au Festival du film de New York le mois prochain. Après the Band, les Stones, Dylan et Harrison, le fameux réale met sa caméra au service d’un héros capital du rock qui gagne enfin  toute la reconnaissance qu’il mérite.

David JohansenEn 2016 la série télé qu’il produisait VINYL ( Voir sur Gonzomusic VINYL  et aussi More « Vinyl »…)   était déjà un immense clin d’œil aux NY Dolls, la question qui se pose : Scorses serait-il obsédé par les Dolls et son chanteur ? … Et comment en serait-il autrement ? Durant les 70’s les New York Dolls ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/?s=new+york+dolls ) ont tout inventé, de la punkitude outrancière à l’attitude, du drag queen rock avant l’heure à la provoc guitaristique… quand on a vécu un concert des Dolls- pour moi le Bataclan ! – on n’en ressort jamais tout à fait indemne. La preuve, dès début 81 quelques semaines seulement après mon arrivée à Best je tendais déjà mon micro à David Johansen ( Voir sur GonzomusicALL MY NEW YORK 1981 HEROES ). Johansen est aussi crucial au rock que l’ont pu être Lou Reed ou Joey Ramone.  Ce film lui rend enfin justice ! La première du PERSONALITY CRISIS : ONE NIGHT ONLY de Martin Scorsese sur David Johansen et les New York Dolls, aura donc enfin lieu le mois prochain au Festival du film de New York. Le film est axé sur une performance unique capturée en 2020 du leader des New York Dolls, David Johansen. « Hier et aujourd’hui, la musique de David Johansen capture l’énergie et toute l’excitation de la ville de New York », a déclaré Scorsese dans un communiqué. « Je l’ai vu si souvent se produire sur scène et, au fil des ans, j’ai appris à connaître la profondeur de ses inspirations musicales. Après avoir vu son spectacle… au Café Carlyle, je savais que je devais le tourner  car c’était tellement extraordinaire de voir l’évolution de sa vie et de son talent musical dans un cadre aussi intime. Pour moi, le show a  su capturer tout le potentiel émotionnel d’une expérience musicale en live. »

Scorsese a co-réalisé le long métrage avec David Tedeschi et a travaillé avec la directrice de la photographie Ellen Kuras (American Utopia) pour filmer le concert. En plus du show lui-même, le film comprendra des interviews d’archives et bien d’autres documents précieux. Évoquant la jeunesse et les années d’études de David Johansen à Staten Island, puis son déménagement dans l’East Village à l’adolescence à la fin des 60 ‘s et enfin son ascension avec les New York Dolls, ainsi que ses albums durant les années 80 sous son pseudo de Buster Poindexter, sans oublier The Harry Smiths, son groupe des années 2000.

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.