DATS « Incertain temps »

DattasC’est son tout premier album de chanteur… en 40 ans de bons et loyaux services musicaux, et pourtant Patrick Dattas n’a jamais lésiné sur sa créativité et son amour du pop rock. Car toutes ces dernières années au sein du duo Ciscodats, avec son complice Francis Martin, il aura publié plusieurs albums… mais composés uniquement d’instrumentaux. C’est sans doute pour cette raison qu’en 2021 il se décide à nouveau à donner de la voix avec « Incertain temps » ce CD aux balades pleines d’harmonies aux influences yankee.

DattasC’était au début des 80’s, et 40 ans se sont écoulés. Au siècle dernier, donc pour la mythique rubrique « Le Rock d’ici » dans BEST, consacrée à la fine fleur du rock français, j’interviewais un duo novateur électro-pop du nom d’Opéra. Les deux avaient eu le génie de squatter la place de l’Opéra le jour de la fête de la musique, mobilisant ainsi un public énorme pour un groupe inconnu. Et en cerise sur le gâteau, ils étaient même parvenus à se faire photographier sur le toit du Palais Garnier. Puis bien des années plus tard, Patrick Dattas l’ex-bassiste/chanteur d’Opéra revient avec une nouvelle formation, Ciscodats toujours sous la forme du duo, mais dont l’originalité est de n’enregistrer que des instrumentaux. Vous avez sans doute lu les chroniques de ses albums (et si ce n’est pas encore fait, il est temps de se rattraper ( Voir sur Gonzomusic  https://gonzomusic.fr/ciscodats-histoires-sans-paroles.html  ,  https://gonzomusic.fr/ciscodats-hands-of-love.html et aussi   https://gonzomusic.fr/ciscodats-smoking-area.html ). Et dans la foulée de découvrir son nouveau CD « Incertain temps ». Incertain temps… un certain temps… vous l’avez ? 😜 Surtout après avoir cessé de vocaliser durant 40 piges, c’est ce qu’on appelle coller à son sujet. Alors welcome back mister Dattas !

DattasEn tout, 10 compos fortement influencés par la culture Américaine pour un joli mélange de pop, de rock, de folk et de blues.  Chantée avec un je ne sais trop quoi de Capdevielle, « Tout le monde » se révèle juste intemporelle tandis que « Comme un souffle » penche résolument du coté de Neil Young et de Springsteen. Sans doute une de mes favorites, « Blue Dats » est un excellent exemple d’une tentative aboutie de dessiner un Dire Straits camembert. « Ne pas oublier » se la joue rock blues classique entre les Stones et JL Aubert… ce qui revient un peu au même, n’est-ce pas ?  On songe aussi parfois au Bashung des premiers albums avec « Parler pour ne rien dire » ou à Paul Personne « Grand petit homme ». Influences rock classique avec « Dis-moi les mots » aux accents de Free- vous savez « Alright Now »- tandis que la chanson-titre « Incertain temps » s’abreuve très largement à la source Keith Richards, une valeur sure ! Enfin, tout s’achève sur le titre le plus délicat du projet, l’estival et radieux « J’ai beau regarder », son « Le sud » à lui… et à nous, du coup. Dats… the story of his life, preuve que nous ne sommes pas à un jeu de mots près.

 

https://www.youtube.com/channel/UCf8egTdArR9pPLB1QpgjrDA

Spotify :
https://open.spotify.com/album/2lS5E14gLo6zc7hJpLIPhb?highlight

Deezer :
https://www.deezer.com/fr/album/222200792

Ecoute et achat numérique:
https://dats1.bandcamp.com/releases

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. DATTAS Patrick dit :

    Hello Gbd, encore une fois très belle chronique et je t’en remercie vivement !
    Bon repos et belle vacances.
    Kisses.
    P.

  2. Francis Martin dit :

    Belle chronique. Merci.
    Je ne nous savais pas tant yankees – LoL
    « un joli mélange de pop, de rock, de folk et de blues. »
    Toute influence inconsciente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.