France Gall : elle balance toujours pas mal à Paris

Partager

France Gall Eurovision 1965

Son dernier album date de 96, elle ne s’exprime jamais dans les médias et pourtant France Gall demeure toujours dans le cœur des Français. Au micro de RTL la chanteuse a déclaré sa flamme pour la France-normal !-, Paris et plus surprenant elle en a profité pour prendre la défense du Président François Hollande.

France-Gall-et-Michel-BergerElle a d’abord chanté « Poupée de cire, poupée de son », jolie Lolita blonde entre les mains de son Pygmalion, Serge Gainsbourg et puis très vite elle a rencontré son mentor, Michel Berger, qui lui a offert ses plus beaux succès comme « Ella , elle l’a », « La déclaration d’amour » ou justement « Ca balance pas mal à paris » en duo avec le compositeur de « Starmania » . Or depuis le décès de Michel Berger suite à une crise cardiaque en 92, France s’est peu à peu tenue à l’écart de la vie publique. Cet été pourtant, elle avait publié un communiqué suite à la sortie d’un album de reprises de ses chansons par la chanteuse de variétés Jennifer, déclarant qu’elle n’avait rien à voir ni de près ni de loin avec un tel projet et que surtout personne ne lui avait demandé sa permission. Au micro de la radio périphérique, France Gall a évoqué  sa comédie musicale intitulée « Résiste », comme sa chanson, où de jeunes chanteurs comédiens vont reprendre sous sa supervision un florilège des plus belles compositions de Berger pour elle comme pour lui. Elle en a aussi profité pour prendre la défense de François Hollande disant « François Hollande est notre Président. moi je trouve qu’il faut le respecter. On ne peut rien faire, il a été élu, c’est comme ça » s’est elle insurgée, « C’est un homme charmant, les gens sont inquiets, je crois qu’il y a une très grande inquiétude, c’est difficile, les temps sont durs, mais moi je ne pense pas comme ça. Il faut plutôt qu’on réalise que l’on vit dans un pays extraordinaire, c’est une chance inouïe et folle d’être Français » Avant d’ajouter : « C’est merveilleux d’être en France quand même. » L’interprète de « Babacar » vit désormais en partie au Sénégal où elle développe un restaurant pour les habitants de son village d’adoption. A l’heure de la « peoplisation » exacerbée de notre société, c’est rafraichissant d’entendre un tel personnage. Celle qui chantait « Donner pour Donner » en duo avec Elton n’a décidément pas trahi ses convictions. Certains politiques, suivez mon regard…, devraient sacrément en prendre de la graine.

6698555-10238274

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *