AVEC JACQUES HIGELIN JAMAIS LE CHAMPAGNE N’AURA ÉTÉ AUSSI ROCK

Partager

 

 Higelin Jacques, Izïa et Arthur

 

Il est parti rejoindre Brel, Gainsbourg, Nino Ferrer, Bashung, mais aussi Zappa, Jerry Garcia et David Bowie, l’immense Jacques Higelin a tiré sa révérence la nuit dernière, à 77 ans. Immense tristesse, mais aussi immense respect pour ce Mime Marceau du rock hexagonal. Lorsque j’ai commencé à écrire sur la musique, en 79, le rock en France se résumait à une simple trilogie: Higelin, Téléphone et Starshooter ; les trois groupes avaient un même point commun, ils assuraient aussi bien à l’oral (sur scène) qu’à l’écrit (sur disques). À l’heure où j’écris ces lignes, j’ai encore du mal à croire qu’Higelin nous ait quittés, mais hélas c’est pourtant vrai, même si nous ignorons encore la cause de son décès. Toutes nos pensées vont à ses enfants Arthur, Ken et Izia, et à sa famille.

 

Champagne ...Flashes. Aube des années 80. Je n’avais découvert Higelin que très tardivement, précisément en 76 avec l’insurgé « Alertez les bébés ! ». J’ignorais alors que ce grand dégingandé génial, 1,82 m tout de même, avait déjà cinq 33 tours et plus de dix ans de carrière à son actif. C’était un OVNI sonique, qui savait changer de personnage, tel Bowie, à chacun de ses albums ou presque. Cependant, je n’ai pas connu le Higelin des débuts, le comédien, mais aussi le chanteur des cabarets, celui qui détricote et retricote inlassablement la chanson française avec une autre allumée, Brigitte Fontaine et son pote de régiment, un certain Areski Belkacem. Après 68, Jacques Higelin s’inscrit durablement dans le paysage musical hexagonal, mais c’est d’abord avec « Irradié » en 75 puis « Alertez les bébés » qu’il percute le mur du son rock and roll, un mur qu’il ne cessera jamais de gravir. Cependant, en 79, il se lance à lui-même un pari jamais tenté dans le rock français: sortir simultanément DEUX albums, les biens nommés « Champagne pour tout le monde » et « …Caviar pour les autres ». Du jamais vu ! Dix-neuf chansons explosives sur quatre faces de vinyle, un univers d’une incroyable richesse et surtout tant et tant d’imagination au pouvoir. Une imagination qui trouve son paroxysme dans l’interprétation en public de ces compositions dans des concerts dantesques en forme de voyage au bout de la nuit. Trois heures, parfois quatre ou même cinq heures, on ne pourra jamais accuser le grand Jacques d’avoir été économe de son talent. Ces shows incroyables étaient aussi l’occasion de communier, presque religieusement, d’échanger avec son public en ce qui pouvait parfois se transformer en véritables dialogues à deux voix entre les chansons.

En souvenir d’Higelin, ce soir, champagne pour tout le monde… faites péter les bouchons !

HigelinHigelin sera aussi l’un des tout premiers à embrasser la world music en collaborant très tôt avec Youssou N’Dour et Mory Kanté. Humainement, je conserve le souvenir d’un homme parfaitement abordable, d’une incroyable simplicité. Aussi généreux que chaleureux, toujours prêt à deviser et à répondre à n’importe quelle question, à condition qu’elle soit intelligente, Jacques Higelin comptait parmi ces artistes qui démarraient au quart de tour et pouvaient quasiment mener seuls leur propre interview. Pionnier des grands festivals, il inaugure les Printemps de Bourges et autres Francofolies de la Rochelle et ne cesse jamais, inlassablement, de se produire sur scène. Car si, à partir des années 90, les publications d’albums s’espacent, Jacques Higelin en pur ménestrel rock n’abandonne jamais le live. En 2013, il publie « Beau repaire » comme un bouquet final de feu d’artifice, où il retrouve Brigitte Fontaine l’espace d’un duo. Enfin sort en 2015 le disque anniversaire qui célèbre ses 75 ans, « Higelin 75 »  . Hélas, depuis cet hiver, les nouvelles de sa santé semblaient de plus en plus alarmantes. Sa famille a annoncé ce matin son décès sans plus de précision. Pour son public fidèle, c’est comme si l’on avait éteint à jamais un monument plus vertigineux que la tour Eiffel. En souvenir d’Higelin, ce soir, champagne pour tout le monde… faites péter les bouchons, c’est le plus bel hommage que l’on puisse lui rendre.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.