PAUL RODGERS « Free Spirit »

Partager

 

Paul Rodgers by Christie Goodwin

Paul Rodgers by Christie Goodwin

 

C’est prodigieux, mais à 68 ans Paul Rodgers, le légendaire chanteur de Free n’a en fait que …50 ans. Comme l’âge du groupe qui l’a rendu célèbre tout autour de la planète avec le fameux « All Right Now ». Pour souffler dignement ses bougies blues-rock, Paul Rodgers a enregistré ce superbe album live en forme de « Best of » le 28 mai dernier au somptueux Royal Albert Hall de Londres.

 

Free At LastComment ne pas se souvenir avec une totale émotion du « All Right Now » de Free ? Au tournant des 70’s, aux côtés de « Bad Moon Rising » de Creedence, du « Days of Early Spencer » de David McWiliams, du « Night In White Satin » des Moody Blues, du « Whiter Shade of Pale » de Procol Harum, des « Hot Love » et « Get It On » de T Rex, du « Child I Time » de Deep Purple, des premiers Bowie, Pink Floyd, des Stones, du Velvet et des Beatles, « All Right Now » dominait les playlists de nos premières surboums. Mister Rodgers jouait alors dans la même cour des grands qu’un certain Robert Plant avec Led Zeppelin. Un demi-siècle plus tard, ce bon Paul n’a pas perdu une once de ses cordes vocales dorées à l’or fin. Cette bonne grosse voix empreinte de blues, qui a aussi roulé pour Bad Company et assuré après Freddie Mercury les vocaux de Queen, nous emporte avec toujours autant de vigueur. Ainsi ce titre « Free Spirit » qui joue sur le double sens, à la fois « l’esprit de Free »…mais également « esprit libre » résume parfaitement la démarche rock pure, droite et intègre de Mister Paul Rodgers, depuis les 60’s de ses débuts, avec the Roadrunners dans sa bonne ville de Midlesbrough, au nord-est de l’Angleterre.

Tout pour séduire les vieux cons que nous sommesPPaul Rodgers by Christie Goodwin

« C’est bon de vous voir. Et comment ça va ce soir ? », certes dans les lives, c’est comme dans les comédies, les dialogues sont souvent écrits à l’avance. Mais lorsqu’ils sont bons…et c’est justement le cas aujourd’hui, dés « A Little Bit of Love » qui ouvre le show, le second meilleur titre de Free extrait de leur ultime et posthume LP « Free At Last » de 72. Intemporel blues rock fiévreux en acier trempé « Woman » fait rugir les guitares comme au bon vieux temps. Mais avec Paul Rodgers on sait aussi prendre parfois le temps de respirer le parfum des fleurs, avec lenteur, comme le prouve la mélancolique « Love You So ». Ardente composition, « The Stealer » est à un jet de pierre des Rory Gallagher, ZZ Top ou Led Zep. Il faut patienter jusqu’à la fin du concert pour déguster la cerise sur le gâteau que représente « All Right Now » qui ouvre sur son fameux et irrésistible riff à moitié couvert par la clameur des spectateurs. Puis on est subjugués par le pur blues porté par l’harmonica rageur qui ouvre « Walk In My Shadow ». Enfin, le show s’achève « Catch A Train », l’autre perle de « Free At last ». Doublé d’un DVD du concert du 28 mais 2018, « Free Spirit » a décidément tout pour séduire les vieux cons que nous sommes…et peut être aussi quelques kids touchés par toute cette grâce rock 😉

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.