NICKI MINAJ « Queen »

Partager

 

nicli minaj 

C’est le retour de notre femme de Minaj: pour le 4éme épisode de ses fracassantes aventures, Nicki a non seulement vassalisé une foule de guests, dont Lil Wayne, Future, the Weeknd, Ariana Grande et carrément Eminem, elle a surtout sorti l’artillerie lourde avec des compositions aussi trashy que percutantes dans ce « Queen », où elle se sacre elle-même de la couronne de Reine des rappeuses, preuve que l’on n’est jamais aussi bien couronnée que par soi-même !

 

nicli minaj queenEst-ce vraiment une coïncidence si au moment où Sa Majesté the Queen of Soul, Aretha Franklin s’éteignait doucement à Detroit, la culottée Nicki Minaj s’affublait elle-même du titre tant convoité. La reine est morte…vive la reine…encore faut-il savoir raison garder. Notre femme de Minaj, comme je la surnommais déjà dans ma kronik de « The Pinkprint » en 2014 ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/nicki-minaj-the-pinkprint.html ) ose tout et c’est justement sa force en version XXL. Boobs XXL, tuchès XXL et culot lui aussi format XXL. Il faut se souvenir qu’avant de démarrer dans la musique, Nicki s’est fait virer de tous les jobs qu’elle a occupés, dès le tout premier, serveuse dans un Red Lobster du Bronx après, raconte la légende, avoir giflé une cliente qui lui cassait les roustons. Car elle en a, comme on dit, notre Minaj, sans doute depuis Lil Kim’ et la biyatch Foxy Brown, la rapeuse la plus couillue de ce côté-ci du Rio Grande. Malgré une foultitude de producteurs, la force démontrée par Nicki, c’est cette parfaite unité assurée par son flow si particulier. Dans son casting ambitieux de guest stars, elle est parvenue à enrôler la plus bad girl du rap des 90’s, miss Foxy Brown, la pré-Riri et Nicki en quelque sorte, en attendant la polémique Cardi B ! Mais que vaut véritablement ce successeur de « The Pinkprint » ? La réponse est au fond du groove…virtuel. Tout démarre sur la pimentée « Ganja Burn », une cool track chaloupée qui rappelle les origines Trinitad de notre miss Maraj, élevée dans le Queens, un beat addictif et sensuel une énergie lascive comme Nicki. Mais c’est avec « Majesty » feat Eminem & Labrinth que les affaires sérieuses démarrent vraiment. Le titre se révèle aussi percuté et musclé », fun et insouciant, rythmé par les « boom shang a lalala » de l’Em’ fun qu’on aime tant. L’auguste présence du rapper blanc de Detroit est aussi un  clin d’œil qui ne fait qu’alimenter les rumeurs de liaison d’Eminem avec la star aux gros très gros poumons. Autre morceau de bravoure de l’album avec « Barbie Dream », pulsé par son sample historique du « Just Playing ‘Dreams » de Notorious B.I.G, plus un petit coup du « Blues and Pants » de James Brown et Fred Westeley pour faire bonne figure, sans oublier moult mentions de son pussy. Et ce qui aurait pu n’être qu’un Frankeinstein rapologique de plus se révèle comme un super titre punché. Rendre à César…c’est ce que pratique notre Nicki avec « Rich Sex » featuring Lil Wayne, l’homme qui l’a découvert puis propulsé à ses débuts. Côté textes, c’est tout un programme scandé par miss provoc sous ce titre en forme de conseil aux jeunes filles: mieux vaut tirer un rich kid qu’un gars fauché. Mieux vaut être riche et bien portant…. Comme on dit. Et Miss Minaj de mettre les points sur les i, assènant un: ne laisse pas ce black noir fauché te tirer.

« Queen » est quelque part un Game of Thrones pour de vrainicli minaj

Malgré sa citation cocorico de Jean Paul Gaultier « Hard White » et sa voix vocoderisée robotique trafiquée pour ambiance d’épouvante de slash movies se révèle décevant. « Bed » featuring Ariana Grande est bien plus pop et plus sucré…mais toujours avec la touche rose bonbon provoc Minaj, pour ce titre en forme de sweet loukoum où l’on parle strawberry lingerie entre gonzesses. Et, peut-être pour faire jaser, juste après son duo avec Ariana, Nicki fricote avec l’ex boy friend de la miss…sur « Thought I Knew You » featuring The Weeknd, titre saccadé aussi sensuel que sexy évanescent, comme tout ce que touche le Canadien surdoué. Sans doute le titre le plus expérimental, en tout cas le plus intéressant de l’album. Je croyais te connaitre et en fait non…chanson d’amour désabusé. Place aux jeunes avec « Chun Swae » featuring Swae Lee, un petit gars d’Inglewood, pour le plus long titre de l’album. Super speed au flow impétueux porté par la voix super haute de Swae Lee, seulement 23 ans et nouvel espoir de la scène de Cali. Suivi par le beat percuté entêtant de « Chun Li », le décevant premier single de l’album sorti en avril dernier. Sur « Good Form », Nicki renoue avec son super flow énergique, ses racines tropicales caribéennes et cette fusion électronique qui met en avant son fameux rap bubble-gum ou si l’on préfère son rap dit « effervescent ». « Nip Tuck » est une cool super track, lente et sensuelle incontestablement, une des plus réussie du projet et qui s’achève sur un intime monologue. Autre composition-choc, « Come See About Me » plus chantée plus tubesque est un hymne à l’amour tendre et persuasif qui ne peut laisser quiconque indifférent. Love is the answer. Un des futurs hits de Sa Majesté…« Sir » featuring Future, évanescent aérien puissant où la voix du rapper d’Atlanta répond à la miss et c’est comme un match de boxe…mais au ralenti. Cool ! « Coco Chanel » featuring Foxy Brown surfe sur ses jeux de mots avec Coco…cocaine et chanel (canal), plus qu’un hommage à la grande demoiselle qui a, entre autres, inventé le tailleur. Joli duo de tigresses rapologiques déchainées toute griffes dehors pour un casting d’exception. Enfin, avec « Inspirations Outro » la miss donne une liste exclusive et assez jamaïcaine de ses influences majeures avec Beenie Man, Buju Banton, Bounty Killer, Lauryn Hill et surtout Bob Marley qu’elle surnomme « le roi lion ». En résumé, ce « Queen » est quelque part un Game of Thrones pour de vrai, l’affirmation claire et nette que la Nicki n’est pas prête d’abandonner son trône de fer à Cardi B ou qui que ce soit, telle est la morale de cette histoire, si le terme « morale » peut bien entendu s’appliquer à notre trashy femme de Minaj 😉

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.