LE COUP DE CŒUR CARDIACS

CardiacsC’est un groupe obscur, un groupe souterrain improbable des années 80 qui s’impose aujourd’hui sur Gonzomusic, avec Cardiacs. Aux confins de Devo et de XTC en passant par Gong, Oingo Boingo et les Damned, la formation des frères Smith était un véritable OVNI sonic. Musicien aguerri et aficionado du rock, l’ami OldClaude nous raconte aujourd’hui pourquoi ce combo British de Kingston upon Thames fait autant battre son vieux cœur malgré toutes ces années. Flashback…

CardiacsPar OldClaude

Cardiacs. Et pas The Cardiacs, s’il-vous-plaît, faute rédhibitoire qui suffit à désintégrer celui qui se prétendrait amateur de ce groupe anglais. Rassurez-vous, il y en a assez peu, de ce côté-ci du Channel. Vous me direz, je peux crâner, mais j’ai quand même été capable de découvrir ces fameux Cardiacs, pour la première fois, le jour de la mort de Tim. Oui, c’est le 21 juillet 2020 qu’un infarctus a fait cesser pour l’éternité le combat que Tim Smith, créateur, leader, chanteur, guitariste, compositeur, génie musical de Cardiacs, menait depuis la fin du mois de juin 2008, depuis qu’en sortant d’un concert de My Bloody Valentine, il avait été frappé d’un accident vasculaire cérébral, puis d’un second, qui l’avait laissé redoutablement handicapé. Donc, Cardiacs a existé de 1977 à juin 2008. Mais ils ont créé une culture, quelque chose qui faisait que, lorsqu’on était fan de Cardiacs, on se sentait différents des autres amateurs de musique. Le groupe s’est d’abord appelé Cardiac Arrest et, autour des inamovibles frères Smith, connaît un certain nombre de configurations différentes, tout en jouant une musique fortement influencée par le punk, époque oblige. Mais c’est en 1984 que le groupe publie son 1er album, The Seaside (Tim Smith, guitare et chant, Jim Smith, basse et chant, William D. Drake, claviers et chant, Sarah Smith, saxophone et chant, Tim Quy, percussions et basse et Dominic Luckman, batterie). La musique emprunte au punk, au ska, mais également à la musique « progressive », laquelle est, pour les jeunes gens modernes bardés d’épingles à nourrice, une horreur absolue ! L’un des nombreux paradoxes de Cardiacs, dont la musique est proprement inclassable.

CardiacsCependant, c’est en 1995 que Cardiacs, réduit à un quatuor, (Jim et Tim Smith, John Poole, guitare, claviers, chant, Bob Leith, batterie) publie son œuvre la plus aboutie, l’indispensable double album « Sing To God ». Ils nous ont légué en tout 9 albums studio, 15 singles , 4 albums en public, sans compter les projets parallèles de Tim, The Sea Nymphs et The Spratley Japs, et les deux indispensables vidéos, « Some fairytales from the rotten shed », et « All that glitters is a maresnest » (concert de 1990). Sur Spotify, par exemple, vous ne trouverez aucune chanson interprétée par Cardiacs. C’est sur YouTube que vous pourriez aller à la rencontre de Tim Smith et des siens, en écoutant, pour commencer, ces 8 chansons, très représentatives de tout ce qu’a pu représenter Cardiacs :

  1. “The Everso Closely Guarded Line”
  2. “Nurses Whispering Verses”
  3. “Stoneage Dinosaurs”
  4. “Signs”
  5. “Foundling”
  6. “Dog-Like Sparky”
  7. “Is This The Life”
  8. “Dirty Boy”

Pour cette 8ème chanson, l’une des plus extraordinaires jamais enregistrées, vous pourriez utilement aller lire la chronique que je lui ai consacrée dans mon épatant blog :

https://cahierscritiquesmusicales.com/blog/dirty-boy-cardiacs/

Toi qui va maintenant découvrir Cardiacs, je  t’ envie, car tu ne pourras qu’adorer, ou détester. Et si tu adores, alors jeune Padawan, ce sera un monde nouveau qui s’ouvrira pour toi !

 

 

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Zus dit :

    C’est chouette que ça parle de Cardiacs, merci !
    Accessoirement, plus complet que YouTube, il y Bandcamp, où l’intégralité de l’œuvre du groupe est disponible.

    https://alphabet-business-concern.bandcamp.com/

    La bonne journée !

Répondre à Zus Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.