LA CASA DE PAPEL S04

Casa De Papel 4« Palerme, c’est une guerre, alors agis en conséquence » au vu du dernier épisode de la S03 de LA CASA DE PAPEL, on se doutait un peu que l’offensive faisait rage entre el Professor et la Policia. Un peu moins d’un an après son dramatique cliff-hanger, la série espagnole d’action la plus populaire de la Galaxie revient pour ce qui ressemble à un dernier baroud d’honneur. Mais entre son climat et ses personnages si attachants, l’aficionado y trouvera largement son compte. BEWARE SPOILERS…

Casa De PapelTant que ce n’est pas « game over » rien n’est joué…. Mais le Professeur croit que Raquel/ Lisbonne a été exécutée par la Police et Nairobi touchée par une balle dans la poitrine est dans un sale état . Tous les complices de LCDP s’activent pour tenter de la sauver. La balle est dans la partie inférieure du poumon. Mais elle fait un pneumothorax. Il fait agir. Helsinki va l’intuber pour lui permettre de respirer. « Sortez-moi de là. Je préfère vivre en prison que de mourir ici » dit Nairobi. Toujours ponctué de flashbacks on retrouve les fameux cours de survie du Professeur. La phase 3 de son plan est baptisée « resistance » et le secret de leur réussite réside dans leur faculté à s’emparer de l’or de la Banque d’Espagne. L’amour ou la mort…telle est la question posée entre les lignes de cette nouvelle saison de LA CASA DE PAPEL. D’ailleurs, Denver jaloux comme un tigre pète les plombs contre Arturo. Pendant ce temps là, le professeur échappe à la police avec la complicité de Marseille le mercenaire et il est question de la mort tragique de sa chienne Panuk. Et  le groupe, malgré toutes les embuches, continue coute que coute à exécuter leur plan du début : sortir l’or de la chambre forte immergée à 48 m sous terre avant de l’évacuer pour leur servir de monnaie d’échange et garantir leur liberté. Les bad guys : le Colonel Tamayo et la successrice de Raquel Murillo, le bouledogue en jupons Alicia Sierra  sont toujours au rendez-vous. L’utilisation systématique des flashbacks nous font revivre l’ami Berlin dont le cynisme fun nous manquait et on est toujours rassuré que Monica Gastambide désormais Stockholm reste dans tout ce maelstrom un objet de séduction. Ah…j’oubliais l’aspect GREY’S ANATOMY ou ER de cette saison avec l’opération de la dernière chance pour sauver Nairobi, bref même si  LA CASA DE PAPEL cherche la sortie, on reste toujours aussi attaché aux personnages, à la théâtralité des symboles croisés des masques de Guy Fawkes et des combinaisons de Guantanamo, Cuba, au climat, mais dès ce premier épisode, on sent bien que l’on est parvenu au bout de l’histoire. Cependant, on peut faire confiance aux futés producteurs de la série espagnole la plus populaire depuis Christophe Colomb pour nous inventer bien d’autres spin offs et autres re-boots, à l’instar de la ELITE ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/?s=Elite ) basée uniquement sur Las Encinas, le lycée privé international que fréquentait Alison Parker… devenue Marina et autre success-story télévisuelle… qui devrait elle-même avoir son propre re-boot… et on remet une pièce dans la machine !

 

Diffusée sur Netflix depuis le 3 avril

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.