TYRANT

Partager

Tyrant

Dans l’état fictif d’Abbudin en Orient, un tyran vieillissant dirige d’une main de fer son pays, embastillant tout ce qui peut ressembler à un opposant. Lorsqu’il décède, son fils ainé psychopathe prend naturellement sa succession. Mais son frère cadet revient au pays après vingt ans passé aux USA…Tyrant, imaginé par le créateur de « Hatufim » met la politique-fiction moyen-orientale à portée de votre télécommande.

Tyrant A Abbudin, la famille Al-Fayeed règne depuis plusieurs générations déjà. Lorsque le patriarche meurt, tout naturellement le pays revient à son fils. Mais, contrairement à la Syrie des Assad où l’héritier Bassel décède prématurément dans un accident de voiture et où son frère l’ophtalmologiste British d’adoption, Bachar, rentre au pays pour revendiquer son héritage et se couler dans le moule du dictateur conçu par son père, chez les Al-Fayeed le fils ainé psychopathe Jamal (Ashraf Barhom) survit et prend le pouvoir de cette dictature orientale, tandis que le cadet Bassam « Barry » , un pédiatre qui a baigné dans les valeurs de l’occident, va s’opposer à lui. Tyrant tourné au Maroc, est une série qui colle parfaitement à la réalité du Moyen Orient, une réalité que Gideon Raff connaît parfaitement. Né à Jérusalem, le cinéaste a créé Hatufim (Prisonner of War) et supervisé et écrit sa version Américaine à succès, « Homeland ». Et Tyrant justement use des même faux semblants, de ses personnages aux personnalités complexes plongés dans un univers politique aussi tourmenté que peut l’être la poudrière qu’est devenue le Proche Orient. D’ailleurs dans Tyrant, Abbudin est bien entendu en proie à une révolte venue du peuple lassé de ces années de plombs d’une dictature qui n’a que trop durée. Lorsque Jamal succède à leur père, Bassam va tenter de le raisonner, d’influer sa politique pour qu’elle respecte enfin les droits et les libertés les plus élémentaires; mais avec un frangin aussi brutal que dérangé, on va dire que cela n’est pas gagné.

Un tyran aussi givré que sanguinaire

Ashraf Barhom, que l’on a déjà pu apprécier au cinéma dans The Kingdom et 300 : Rise of an Empire, un arabe chrétien originaire de Galilée est parfait dans ce rôle de tyran aussi givré que sanguinaire.  Le pilote de la première saison est signé Ang Lee. Les décors Marocains sont magnifiques et colorés comme doit l’être l’Orient. Tyrant tout au long de sa première saison diffusée l’an passé sur la chaine US FX a su tenir toutes ses promesses. La preuve, la seconde saison vient de démarrer et par conséquent, ne comptez pas sur moi pour vous la spoiler…même si j’en ai furieusement envie !

Tyrant, saison 2 diffusée sur FX depuis le 16 juin 2015 comptera 13 épisodes

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *