GOTHAM 

Partager

Gotham-TV-Show-Fox-Logo

 

Ca faisait un bail qu’on n’avait pas vu Batman à la télé. Avec la nouvelle série « Gotham », référence à la ville qui héberge notre bat-héros, on remonte le temps jusqu’au Bruce Wayne enfant qui assiste à l’assassinat de ses parents et qui rencontre un jeune commissaire Gordon tout juste débarqué au Gotham-PD. Celui-ci lui fait alors le serment de retrouver le coupable.

 

 

Batman-and-Robin
Batman à la télé, on connaît tous. Nul n’a oublié la série pop et kitch des sixties avec Adam West qui donne l’impression en la regardant de ne jamais être tout à fait redescendu d’un trip d’acide. Mais avec « Gotham » c’est une toute autre histoire que les producteurs ont souhaité raconter. Normal, Christopher Nolan avec sa sombre trilogie Batman a ouvert la voie : le « Dark Knight » comme son nom l’indique est un sombre héros ( non, pas de la mer ! : NDR). Pas question de revenir au Batman de papa Tim Burton et de maman Joel Schumacher. « Gotham » pour tenir la route se devait de marquer sa différence. Au vu du premier épisode on comprends qu’il est loin d’être aussi ténébreux que « Batman Begins » et ses successeurs. Au contraire, il se veut plus réaliste et remonte droit à la source de la légende du justicier: le meurtre des Wayne sous les yeux de leur fils. Jim Gordon, incarné par Ben McKenzie, un Kieffer Sutherland en puissance, gagne la confiance du jeune Bruce car il lui prouve qu’il est honnête. Il lui confie alors un secret: la police de Gotham, alliée à la mafia, a piégé une petite frappe pour qu’ils soit accusé du double meurtre de ses parents qu’ils ont commandité. Il lui promet de nettoyer la ville et de punir le coupable.

Jim & Bruce

Ce début légendaire d’une longue amitié est bien entendu à la base de l’épopée Batman. « Gotham » en retrace la Genèse avec un certain succès, même s’il est toujours un peu frustrant de regarder un Batman…sans Batman ! Car si Klark Kent pouvait déjà incarner Superboy dés l’enfance, Bruce Wayne lui ne devient un héros qu’à l’âge adulte, puisque par définition l’homme chauve-souris n’est pas l’enfant chauve-souris. A suivre, donc.

Bruce Wayne effondré après l'assassinat de ses deux parents.

Bruce Wayne effondré après l’assassinat de ses deux parents.

 

Diffusée sur la chaine Fox News depuis Septembre dernier, la première saison de la série « Gotham » compte 22 épisodes

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *