5 Résultats de recherche

Pour le terme "Tropicana hotel".
Tom Waits by Jean-Yves Legras 0

TOM WAITS DU TROPICANA AU PALACE

Voici 40 ans dans BEST, GBD retrouvait Tom Waits rencontré quatre ans auparavant au mythique Tropicana Hotel de LA, lorsqu’il n’était encore qu’un touriste étudiant en droit. Désormais détenteur d’une carte de presse bleu blanc rouge, il pouvait légitimement poser toutes ses questions au fameux baladin à l’emblématique voix éraillée dans la foulée de la sortie de « One From the Heart » ( « Coup de Cœur »)  le film de Francis...

Jim main 1

SAD BIRTHDAY JIM MORRISON

Voici 50 ans jour pour jour, Jim Morrison ardent chanteur des Doors disparaissait chez nous à Paris terrassé d’une overdose. Voici 11 ans, je publiais dans Rolling Stone un entretien exclusif avec John Densmore, le batteur historique du légendaire groupe de LA, de passage à Paris pour promouvoir l’excellentissime film documentaire « When You’re Strange » de Tom DiCillo magistralement raconté par Johnny Depp et diffusé hier soir sur Arte. Flashback…...

D-A-Pennebaker by GBD 0

SO LONG D.A PENNEBAKER ROCKING DIRECTOR

Il avait réalisé le prodigieux « Don’t Look Back » en suivant Bob Dylan durant sa tournée anglaise de 1967 et inventé le concept du rock-documentaire. Oscarisé en 2013, l’immense D.A Pennebaker s’est éteint chez lui à Sag Harbor, New York, à l’âge de 94 ans. J’avais eu le privilège de travailler avec lui en 88 sur son film « 101 » consacré à Depeche Mode. RIP mister rocking director ! « Don’ t Look Back...

0

101 WITH DEPECHE MODE

Voici 30 ans dans BEST, GBD partageait avec ses potes Depeche Mode toute l’allégresse de l’ultime concert de leur tournée monumentale « 101 » dans la foulée de « Music For the Masses » au Rose Bowl de Pasadena, face à 70.000 fans chauffés comme les braises et sous l’œil exercé du légendaire réalisateur D.A Pennebaker. Sans doute un des concerts les plus marquants de sa vie de rock-critic. Flashback… « Un signe de la future...

Paul Personne 0

MY AMERICAN DREAM BY PAUL PERSONNE 

    Avec son nouvel album « Lost In Paris Blues Band », notre légende nationale, Paul Personne, a réalisé son vieux rêve de gamin : enregistrer les standards qui l’ont inspiré avec la plus belle brochette de musiciens yankees qu’il pouvait imaginer. En attendant la sélection blues des Rolling Stones, qui sort en décembre, les 13 compositions interprétées par Paul Personne, Robben Ford, John Jorgenson, Ron Thal et la complicité de Beverly Jo...