TRUST « RE-CI-DIV »

Bernie et Nono« Antisocial », « Police Milice », « Le Mitard »… 40 ans après ces hits assourdissants, Trust, le groupe mythique du hard-rock Hexagonal des 80’s offre une captivante relecture de ses trois premiers albums studios parus entre 1979 et 1981… mais réinterprétés et capturés en live avec 40 ans d’expertise en plus de Bernie et Nono … avec trois batteurs différents pour mieux personnaliser chaque album.

TrustS’il fallait qualifier le rock de Trust, le terme tonitruant semblerait le plus adapté. Car Trust a su si durablement marquer les esprits et devenir à AC/DC ce que Téléphone a pu être aux Rolling Stones, comme un film d’action US mais en version VF. Avec ses textes brûlots et son énergie rock décuplée, le groupe parisien a su imposer sa marque de fabrique. Remember ces mots incendiaires….

« Tu bosses toute ta vie pour payer ta pierre tombale/ Tu masques ton visage en lisant ton journal/ Tu marches tel un robot dans les couloirs du métro/ Les gens ne te touchent pas, faut faire le premier pas/ Tu voudrais dialoguer sans renvoyer la balle/ Impossible d’avancer sans ton gilet pare-balles/ Tu voudrais donner des yeux à la justice/Impossible de violer cette femme pleine de vices

Antisocial, tu perds ton sang froid/ Repense à toutes ces années de service/ Antisocial, bientôt les années de sévices/ Enfin le temps perdu qu’on ne rattrape plus… » « Antisocial », Trust.

 

Par Jean-Christophe MARYBernie et Nono

 

Début des 80’s, ce quatuor en provenance de la banlieue parisienne est vite devenu le fer de lance du rock contestataire avec ses prises de positions anti-gouvernementales et anarchistes. Ce fût même l’un des rares groupes français à franchir les frontières de l’hexagone et a su s’imposer dans la langue de Voltaire. Formé en 1977 avec Bernard Bonvoisin alias « Bernie »(chant), Norbert Krief alias « Nono »(guitares), Yves Brusco (basse) autour d’un line up de batteurs à géométrie variable (Jean Emile Hanela, Farid Medjane mais aussi de Clive Burr et Nicko McBrain d’Iron Maiden), Trust avait mis au point un hard rock musclé entre punk rock et heavy metal dont la filiation la plus évidente était Iron Maiden mais aussi AC / DC avec qui ils étaient copains de tournée. En live, Trust était une véritable machine de guerre notamment grâce au jeu de guitare de Norbert Krief et à la puissante énergie vocale de Bernie Bonvoisin.

TrustSi leur hit le plus célèbre reste « Antisocial » (repris en 1988 par les américains d’Anthrax), Trust est à l’origine de nombreux pamphlets aux textes engagés, véritables brûlots plusieurs fois censurés. Dans ces textes au vitriol, Bernie Bonvoisin chantait pour les faibles, les pauvres (Antisocial) pointait le monde ouvrier « Bosser huit heures), mais aussi les bavures policières (Police Milice), les escrocs de tout bord (Les Sectes)ou les religions (Monsieur Comédie), sans oublier cette ode à Jacques Mesrine qui était alors l’ennemi public n°1 ( Le Mitard). Après avoir connu la gloire avec des tournées en France, en Angleterre (tête d’affiche au festival Reading) et en Allemagne à cause des tensions entre les musiciens. Depuis le groupe s’est reformé à plusieurs reprises dans les 90’s et 2000 et semble aujourd’hui stable dans sa formation actuelle. Pour fêter ses 40 ans de scène, Trust vient de ré-enregistrer ses trois premiers albums mythiques, Trust (1979), Répression (1980) et Marche ou Crève (1981) en condition live avec certains titres réorchestrés avec des choristes et des textes parfois légèrement modifiés. Le coffret regroupe 4 albums + 4 DVD avec en bonus des titres récents enregistrés en acoustique. Preuve que le rock’n’roll est une drogue dure dont on ne décroche pas facilement. Qu’on se le dise…

https://www.facebook.com/watch/?v=780005879270324

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.