THE KLF SE LIVRE ENFIN…

Partager

 

GBD-as-a-Justified-Ancient-of-Mu-Mu

GBD-as-a-Justified-Ancient-of-Mu-Mu

 

23 ans…23 fucking years que l’on voudrait connaitre les clefs des secrets de KLF : pourquoi s’être séparé au sommet de leur popularité ? Pourquoi avoir volontairement et publiquement incendié 1 million de £ivres en petites coupures ? Pourquoi cette soudaine « réapparition » en janvier de cette année ? Avec la publication surprise d’un livre intitulé « 2023 A Trilogy by the Justified Ancient of Mu Mu » et un KLF Festival, qui s’est tenu le week-end dernier à Liverpool, peut être allons-nous enfin pouvoir lever le voile et trouver quelques réponses à toutes ces interrogations sur l’une des plus fascinantes formations British de tous les temps. En tant que Justified Ancient of Mu Mu ( voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/2017-annee-du-retour-de-klf.html), GBD ne pouvait guère rester indifférent à cette merveilleuse annonce.

 

2023-a-trilogyLe 6 janvier dernier, sur Gonzomusic, je vous promettais un retour en force de KLF pour cette année 2017. Un peu plus de six mois plus tard, Bill Drummond et Jimmy Cauty ont doublement tenu leur promesse. D’abord, après 23 ans de silence, et la publication mercredi dernier, le 23 aout à 0h 23 mn, de l’ouvrage « 2023 A Trilogy by the Justified Ancient of Mu Mu » puis, comme pour mieux marquer le coup, un Festival KLF organisé dans leur bonne ville de Liverpool où l’ami Jarvis Cocker ( Pulp) a, entre autres, interprété le fameux hit « Justified and Ancient ». 26 ans auparavant, à l’invitation de KLF je devenais moi-même un distingué Justified Ancient of Mu Mu après les avoir suivis dans leur fief sur l’île de Jura, entre l’Écosse et l’Irlande. C’est justement à Jura que la formation la plus provocatrice du rock anglais avait publiquement incendié son million de £ivres Sterling. Selon les intéressés eux-mêmes, l’ouvrage constitue « une trilogie de fiction dystopique, une histoire de fin du monde ». Signée par les deux principaux Justified Ancients, Drummond et Cauty, qui auraient découvert » un livre qui possède le pouvoir «  de changer nos vies » dans la bibliothèque d’un hôtel improbable. Le bouquin est écrit par un « George Orwell », le pseudo utilisé par une certaine Roberta Antonia Wilson voici 33 ans…prétendument traduit de…l’ukrainien. » Vous l’aurez compris, au pays de KLF, malgré les ans, rien n’a vraiment changé. Partagé entre l’imaginaire journal intime de Roberta en 84, et son « œuvre de fiction » qui se déroule en 2023 dans le « refuge Fernando Po, la dernière nation de la Terre basée sur une petite ile au large de l’Afrique, ce « roman » va, j’en ai bien peur, soulever plus de questions qu’il n’y répond. On trouve en filigranes bien des références à notre monde d’aujourd’hui comme ces « big five »  qui régissent notre société : Googlebyte, Wikitube, Amazaba, FaceLife et AppleTree. Pour mémoire , l’iPhone 23 vient tout juste de sortir, Michèle Obama, première femme Président des États-Unis de l’histoire a été élue en 2020, Poutine a été couronné tzar de toutes les Russies tandis une Simon Cowell ( « inventeur » des One Direction) a été assassiné en direct à la télé  par un candidat vénère durant l’émission « China’s Got Talent » l’été 2017. On apprend également que non seulement les Beatles ne sont pas séparés ( Liverpool for ever 😉 )mais qu’ils ont joué un rôle prépondérant dans l’instauration de la paix dans le monde. Vous l’aurez sans doute compris, connaissant les personnalités hautement provocatrices de nos deux personnages « 2023 A Trilogy by the Justified Ancient of Mu Mu » doit abondamment jeter son huile sur le feu.

ils ont tiré des balles à blanc sur les invités…avant de balancer un mouton trucidé sur le tapis rouge

KLF

KLF ne s’était il pas toujours distingué par son incroyable talent de pyromane ? Dés leurs débuts, après avoir samplé quelques mesures du « Dancing Queen » d’Abba, ils étaient allés jusqu’en Suède pour obtenir leur accord et face à leur refus, ils ont offert leur disque d’or à une prostituée de Stockholm et brulé tous les disques dans une forêt. En 92, le duo met littéralement le feu à la cérémonie des Brits Awards où sous le pseudo de Extreme Noise Terror ils ont tiré des balles à blanc sur les invités…avant de balancer un mouton trucidé sur le tapis rouge portant la mention « Je suis mort pour vous ! »…puis d’aller enterrer leur Prix aux pieds des monolithes de Stonehenge. C’est dans ces moments-là qu’on se dit que le KLF nous manque vraiment. Bill Drummond et Jimmy Cauty ont su mettre l’imagination au pouvoir de leur art et leur « 2023 A Trilogy by the Justified Ancient of Mu Mu » porte en lui beaucoup d’espoirs pour affronter avec humour le monde tourmenté qui est désormais le nôtre. C’est également ce qu’ils ont prouvé ce week-end à Liverpool durant Le Liverpool : welcome to the dark age festival organisé pour célèbrer le tonitruant come-back de KLF. Des ateliers de discussion ont ainsi abordé des thèmes aussi cruciaux que « Pourquoi incendier 1 million de £ivres ? » , « 2023 : putain, que se passet-il ? » ou encore « Les rites de la Mumufication » (sic !). L’ex Pulp Jarvis Cocker invité d’honneur a ainsi vocalisé sa version décalée de « Justified and Ancient »…accompagné d’une chorale portant les bures jaunes des Justified and Ancient disciples de Mumu..précisément identique à celle que je portais sur Isle of Jura pour le solstice d’été, le 21 juin 1991…décidément chez KLF les traditions ne se perdent guère. Normal…ne sont-elles pas « justifiées » et « anciennes » ? The KLF sont sans doute les derniers punks de notre planète, souhaitons, que leur « 2023 A Trilogy by the Justified Ancient of Mu Mu » serve de détonateur à une nouvelle révolution…au moins sonique, ce qui constituerait la meilleur news de cette rentrée !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *