THE MIST

Partager

The Mist

 

À l’heure de la sortie du remake de « IT », inspiré du roman de Stephen King, une nouvelle adaptation, télévisuelle celle-là, d’une histoire du maitre incontesté de l’horreur, vient nous faire claquer des dents, voici venir THE MIST (le brouillard). La même histoire avait été exploitée voici dix ans au cinéma, sous le même titre, par Frank Darabont, le réalisateur de « La ligne verte » mais, en dix épisodes de 47 mn, ce nouveau brouillard a tout le temps de développer le terrifiant fil de son scénario, pour mieux nous dresser le poil sur le dos.

The Mist posterBien entendu, lorsqu’il est question de brouillard maléfique, on songe tout d’abord à John Carpenter et à son « The Fog »- sorti en 1980- qui terrifie une petite bourgade côtière. On retrouve un peu le même pitch dans le roman de Stephen King…justement lui aussi publié en 1980. Cependant, il faudra attendre 2007 pour le voir enfin adapté à l’écran. La panique se déroule dans une épicerie sur laquelle un terrible brouillard s’est abattu, recelant de terrifiants insectes dévoreurs d’hommes. Avec THE MIST, la même histoire démarre avec une petite araignée qui grimpe sur le corps d’un homme endormi. Lorsqu’elle atteint son visage, il se réveille et la chasse facilement. Vêtu d’une tenue camouflage, il est allongé au sol, un berger allemand est à ses côté. Il est en pleine nature, en haut d’une montagne, mais ne parait pas comprendre vraiment où il se trouve. Il ne semble pas non plus savoir qui il est, car il extrait une carte de crédit d’un portefeuille de sa poche pour voir qui il est. Bryan. Un brouillard recouvre le bas de la vallée vers laquelle il commence à descendre. Le chien Rufus se met à aboyer, puis à courir vers ce brouillard. Il pousse un cri et Bryan retrouve son cadavre sanguinolent accroché à un arbre : « My God » lance-t-il avant de s’enfuir. Générique. Pas de doute, on est bien chez Stephen King !

Tout va partir en couilles à Bridgeville

The Mist

À Bridgeville Central High School ( Lycée principal de Bridgeville), la jolie prof Eve Copeland (Alyssa Sutherland mannequin australienne et héroïne de la série VIKINGS) se fait passer un savon par le proviseur, car des parents se plaignent qu’elle ose dispenser à ses élèves des cours d’éducation sexuelle :  sanctionnée pour ça, elle est mise en congé sans solde, en attendant que le conseil d’administration ne statue sur son sort. Son mari Kevin ( Morgan Spector héros de BOARDWALK EMPIRE)  est journaliste. Leur fille Alex, devenue fan de foot US, la famille assiste au match pour soutenir l’équipe locale des Badgers. De son côté, Bryan retrouve la route et se met à courir vers la ville. Bien entendu un beau footballeur invite Alex à la party pour fêter la victoire tandis que Bryan arrive au Sheriff office pour l’alerter : « Il y avait quelque chose dans ce MIST (brouillard) ». Tout ce qu’il gagne c’est de se faire mettre en cellule, car on le croit ivre. À la fête, Alex malgré sa promesse de ne pas boire d’alcool, accepte un verre…puis d’autres et se fait agresser sexuellement. Le lendemain matin, ses parents portent plainte. Pendant ce temps, tandis qu’on assiste à une invasion de grenouilles, les oiseaux s’envolent tous dans la même direction. Et le brouillard commence à envahir la ville…et à tuer des gens…Alex et Eve se retrouvent piégées au mall local… pas besoin d’être devin pour prédire que tout va partir en couilles à Bridgeville et que les cadavres ne vont pas tarder à envahir les rues de la petite bourgade. Produits par les frères Weinstein, diffusés sur la chaine Spike, qui appartient au groupe MTV et qui doit être rebaptisée Paramount Network d’ici à 2018, les dix épisodes de THE MIST ont été tournés au Canada. Le dernier ayant d’ailleurs été diffusé voici deux jours. Cependant, on ignore toujours à cette heure si une seconde saison sera programmée…ou non. En attendant, ne restez pas dans le brouillard, laissez-vous entrainer dans l’horreur de THE MIST.

 

Diffusée sur la chaine Spike depuis le 22 juin 2017

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *