TEGAN AND SARA “Hey I’m Just Like You”

Teagan and SaraRetour vers le futur de Tegan and Sara avec ce 9éme album un peu particulier puisqu’il s’agit là d’un retour aux sources avec ces toutes premières compositions écrites entre leurs 15 et 17 ans chez elles à Calgary réenregistrées en version 2019. A 15 ans comme à 39 ( leur age actuel) mes jumelles canadiennes favorites n’ont rien perdu de leur incroyable pouvoir de séduction rock. Aussi émotionnel que vibrant, cet “Hey I’m Just Like You” est un concentré de coolitude.

tegan-and-sara-hey-just-like-youHé non…ce n’est pas la première fois que je vous bassine avec Tegan and Sara (Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/tegan-and-sara-love-you-to-death.html ) ! Et si j’attendais de pied ferme un nouvel album, le premier depuis ce brillant « Loving To Death », j’avoue que je ne m’attendais pas à découvrir un objet sonique tel que “Hey I’m Just Like You”. Tout commence, en fait, par la découverte de vieilles cassettes audio exhumées durant la rédaction de « High School », leur autobiographie rédigée à quatre mains. Tegan et Sara décident alors de conserver l’esprit punk et rebelle de ces chansons, pour les ré-imaginer par le prisme de leur incroyable savoir-faire en matière d’orfèvrerie pop. « C’est le disque qu’on n’aurait jamais pu faire à l’adolescence, plein de chansons qu’on n’aurait jamais pu écrire à l’âge adulte. », résument nos Twins. Et avec le single « I’ll Be Back Someday », on partage toute leur rage adolescente, sur un titre à la fois speed et gorgé d’harmonies qui rappelle les premiers pas des Bangles ou des Gogo’s. Dés le premier titre « Hold My Breath Until I Die », la magie opère : on est subjugué à la fois par la fraicheur, comme par l’expérience de ces super-song-writers capables de créer ces mélodies qui impriment autant notre cerveau. D’ailleurs, la chanson-titre, la balade “Hey I’m Just Like You” sonne justement comme un hit des Bangles à la « Eternal Flame ». Bien plus punk-rock « I’ll Be Back Someday » génère sa festive énergie, tandis qu’au contraire la naïve et dépouillée love-song « Hello I’m Right Here » sait si bien nous apaiser. Inversement, la speedy « I’m Know I’m Not The Only One » fait rugir ses guitares pour exorciser son blues amoureux, car la plupart de ses chansons oscillent entre “je t’aime » et/ou « pourquoi ne m’aimes-t pas autant que j’aime ? ». Les thèmes sont forcément teen-agers, à l’instar de la jolie balade acoustique « Please Help Me » ou des chansons de rupture « We Don’t Have Fun When We’re Together Anymore » et « You Go Away and I Don’t Mind ». Enfin, tout s’achève dans la délicatesse avec la cute et puissante « All I have To Give the World Is Me ». Ardentes militantes LGBT, les sœurs Quin revendiquent cet album 100% féminin écrit, composé, enregistré et produit exclusivement entre filles, sans doute leur manière à elles de dénoncer le machisme prédominant dans la musique.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.