PATRIOT

Partager

 

 

C’est l’histoire de John Tavner (Michael Dorman), un « NOC (Non Official Cover) » pour un travail d’espionnage sous l’identité assumée d’un emploi au sein de sociétés privées (compagnies pétrolières, firmes de travaux publics, etc…) en jouissant d’une protection gouvernementale limitée.  Tel est le pitch de cette série parfaitement décalée, dans la droite lignée d’un FARGO, produite par Amazon où l’on suit les aventures d’un espion légèrement psychopathe qui raconte tes missions dans les chansons folk qu’il compose.

 

patriot_tv_series-Nous sommes en 2012, à Milwaukee, et nous assistons à l’entretien d’embauche d’un ingénieur pour la société McMilan. Face à une escouade de vieux cons, un personnage doit répondre à des questions techniques d’une complexité inouïe. Il s’en sort, mais ils semblent préférer un certain Steven Shaw…qui lui n’est pas arrivé avec dix minutes de retard. Pas de prob, il retrouve le Steven Shaw devant la boite, lui demande s’il est vraiment motivé pour prendre le job. Lorsque ce dernier répond par l’affirmative, il le pousse alors sous un camion qui fonce à toute allure. Flash-back. Un peu plus tôt, en Iran, l’hélicoptère du candidat modéré qui devait remporter les élections se crashe. A Washington Tom Tavner un officier du renseignement, incarné par Terry O’Quinn,  le John Locke de LOST, carrément (que l’on retrouve également dans HAWAII FIVE-O) veut envoyer quelqu’un là-bas sous couverture NOC…son propre fils John ! Qui est aussi un chanteur folk de plus en plus convaincant…mais qui ne peut s’empêcher d’évoquer ses « cibles » dans ses compositions. Il expédie à Amsterdam son autre fils, député pour qu’il demande à son frère de rentrer. Mais John se demande s’il ne préfère pas participer à une compète de rodéo sur taureau mécanique. Dad veut l’envoyer en Iran avec un sac plein de billets de 500€  pour distribuer des pots de vin et aider le candidat qui accepte de mettre en stand-by la poursuite de la fabrication d’une bombe nucléaire.

Ffor God and country

patriot

Images surréalistes du père et du fils devisant sur la mission en Iran …la guitare acoustique à la main en position Bob Dylan avent le Newport Festival. « On est d’accord ?» Et le père se met à chanter un folk antique puis le fils enchaine le second couplet. On est en plein décalage à la FARGO. Et là, soudain,  retour à Milwaukee où, du coup, on comprend pourquoi John a poussé Steven Shaw sous un camion : for God and country ( pour Dieu et le pays)  John est un « patriote » après tout ! Mais avant d’être engagé il doit subir un test urinaire…or il rentre d’Amsterdam LA city of the coffee shops. Pas grave, après un dialogue hallucinant, où il raconte en détail ou presque sa mission, il  convainc un type de pisser à sa place «  car c’est pour l’Amérique » (sic !) Mais il se fait chouraver le sac plein de thunes…par un bagagiste de l’aéroport de Luxembourg. Cependant John est bien déterminé à récupérer le fric et à accomplir sa mission…coute que coute et tant pis pour la casse. Il laisse un type sur le carreau, puis il va dans un club interpréter ses compositions folk…où il raconte sa mission. Tournée à Chicago, cette hallucinante série de Steven Conrad a été diffusée dans l’intégralité de ses dix épisodes le même jour, soit le 23 février dernier sur la chaine Amazon Video aux USA. A priori, aucune seconde saison de ce feuilleton zarbe n’est  prévue pour le moment.

 

Diffusée le 23 février 2017 sur la chaine Amazon Video

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *