Neil Young cède la moitié de son catalogue pour 150 millions

Neil YoungLes droits de 50% du COLOSSAL catalogue de chansons de Neil Young ont été vendus.  Dans un deal historique, le Hipgnosis Songs Fund, basé à Londres et co-fondé par Nile Rodgers, s’est offert le copyright de 1 180 chansons du Loner pour la bagatelle de 150 millions de dollars. Le jeune Neil va pouvoir offrir un joli cadeau à Daryl Hannah 🥰

Neil YoungAprès Bob Dylan, c’est une autre valeur sure du rock qui cède ses droits éditoriaux et cette fois il s’agit du catalogue de Neil Young acheté par le Hipgnosis Songs Fund juste après l’acquisition des droits du catalogue de l’ex- guitariste de Fleetwood Mac, Lindsay Buckingham, tout comme les droits de producteur Jimmy Iovine sur toute la surface du globe. « C’est un accord qui change à jamais la face d’Hipgnosis », a déclaré à la BBC le Boss d’ Hipgnosis – pas de relation avec les génies du graphisme des pochettes du Floyd, Hipgnosis fondée par le fabuleux Storm Thorgerson… Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/storm-thorgerson-le-visionnaire-du-floyd.html ) -, Merck Mercuriadis, à propos de l’accord Young. « J’ai acheté mon premier album de Neil Young à l’âge de sept ans. Harvest » était mon disque de chevet et je connais intimement chaque note, chaque mot, chaque pause et chaque silence. Neil Young, ou du moins sa musique ont toujours été à mes côtés et l’ont toujours été de manière constante. »

Logo_Hipgnosis_Songs_FundHipgnosis est réputé pour générer des royalties en flux de revenus régulier – l’entreprise monétisant son catalogue chaque fois qu’une de ses chansons passe à la radio ou présente dans un film ou dans une émission de télé. « Il était logique pour Hipgnosis de s’associer à Neil afin de s’assurer que ses incroyables chansons atteignent tous les coins du monde », a ajouté M. Mercuriadis, précisant également « pour que tout le monde puisse les écouter, mais selon les conditions de Neil », en référence aux exigences techniques , éthiques et qualitatives de notre Loner. Il faut se souvenir qu’il avait composé son fameux « This Note’s For You » justement contre le mercantilisme de certaines boissons. Avant de fonder Hipgnosis, Mercuriadis était connu pour gérer certains des plus grands groupes du monde, dont Beyoncé, Elton John, Iron Maiden et Guns ‘N’ Roses. Désormais il veuille aux copyright de nombreux artistes de Dave Stewart à Bernard Edwards en passnat par les B52’s, Rick James, Mark Ronson, Skrillex ou Stevie Winwood. Parmi ses autres acquisitions récentes, on trouve les catalogues de Blondie, L.A. Reid, RZA et The-Dream. La société a également acquis tout un portefeuille éditorial à Kobalt en septembre dernier qui comprenait, excusez du peu, des titres de Fleetwood Mac, 50 Cent, Beyoncé et bien d’autres. Manifestement si les disques d’or se font rares désormais, cet Hipgnosis Mark II semble néanmoins se forger un avenir doré…

 

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.