Mort de Mory Kanté le griot de « Yéké Yéké »

Mory KantéSale temps pour la sono mondiale, après Manu Dibango, Tony Allen et Idir, aujourd’hui, c’est hélas Mory Kanté qui tire sa référence à seulement 70 ans. Son fils Ballé Kanté a confirmé la nouvelle à l’AFP. Le héros de la musique guinéenne s’est éteint des suites d’une longue maladie dans un hôpital de Conakry.  Mais son « Yéké Yéké » résonnera à jamais dans nos oreilles.

Mory KantéImmense tristesse, pour avoir côtoyé le doux Mory Kanté. Il avait allumé de sa kora magique le crépuscule des 80’s, après la première vague des Touré Kunda, Ray Lema et Youssou N’dour, aux côtés de l’immense Salif Keita, les deux étant signés quasi simultanément par Philippe « Tintin » Constantin sur son label Barclay. Découvert au Printemps de Bourges, qui l’avait invité à venir s’y produire. Mory va immédiatement séduire le public français. Propulsé par son hit aussi incontestable qu’afro-funky « Yéké Yéké »,  à la fois malien par sa mère et guinéen par son père, il s’inscrit alors durablement parmi nos héros de la world-music. En janvier 1988, je chroniquais pour BEST son plus fameux album « Akwaba Beach » ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/mory-kante-akwaba-beach.html  ). Après avoir publié nombre d’albums, à la fin des années 90,  Mory a souhaité rentrer en Guinée où il s’est établi pour se consacrer à une musique plus roots, sans doute moins tubesque que son « Yéké Yéké », mais débordant d’émotion dans sa tradition. Mais entre 1996 et 2004, il ne publie aucun album, revenant avec « Sabou ». À nouveau huit s’écoulent avant qu’il ne publie « La Guinéenne » son ultime CD sorti en 2012 et enregistré avec un grand orchestre. Mory Kanté est décédé « vers 9H45 ce matin à l’hôpital sino-guinéen de Conakry », a précisé son fils à l’AFP. « Il souffrait de maladies chroniques et voyageait souvent en France pour des soins, mais avec le coronavirus ce n’était plus possible », a-t-il ajouté. « On a vu son état se dégrader rapidement, mais j’étais surpris quand même, car il avait déjà traversé des moments bien pires », a ajouté Balla Kanté. Le président de la Guinée, Alpha Condé lui a rendu hommage sur son compte Twitter publiant :

« #Mory_Kanté La culture africaine est en deuil. Mes condoléances les plus attristées…
Merci l’artiste. Un parcours exceptionnel. Exemplaire. Une fierté ! »… au revoir Mory Kanté !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.