Mort d’Al Jarreau à 76 printemps

Partager

 

 

Al Jarreau 

Chaque jour décidément nous apporte son lot de tristesse et aujourd’hui nous pleurons l’immense Al Jarreau. Le chanteur de jazz s’est éteint aujourd’hui à Los Angeles. Il avait été hospitalisé pour surmenage et également pour des problèmes respiratoires, mais on ignore à cette heure la cause exacte du décès.

 

al-jarreauLe chanteur Al Jarreau s’est éteint ce matin à 5h 30 heure de LA , 16h 30 à Paris. Il avait été conduit jeudi soir d’urgence à l’hôpital pour une pneumonie qui l’avait énormément affecté, le chanteur soufrant d’une fatigue aiguë. Il était en voie de se rétablir doucement lorsque son état semble s’être soudain aggravé. Son agent Bob Zievers a prévenu les fans qu’il était inutile de faire parvenir des fleurs ou des présents, selon les dernières volontés du chanteur, il souhaitait que ses fans pour l‘honorer fassent une donation au Wisconsin Foudation for School Music. Al Jarreau, fils de pasteur, était né le 12 mars 1940 à Milwaukee,,.justement dans cet État du Wisconsin qui lui tenait tant à cœur. Il avait démarré sur la scène de LA à la fin des 60’s, se produisant au club légendaire Troubadour où Lenny Bruce, Jackson Browne et tant d’autres avaient démarrés.

Al Jarreau n’a jamais quitté son piédestal de héros du jazz

al-jarreau

Dés le crépuscule des 70’s, Jarreau parvenait aux sommets avec son cocktail inédit de jazz, de soul, de blues et de rock, un sommet dont il n’était jamais redescendu depuis. En 81 son album « Breaking Away » se vend à plus d’un million d’exemplaires et lui permet de rafler tous les Awards en jazz et en pop. Trois décennies plus tard, Al Jarreau n’a jamais quitté son piédestal de héros du jazz. Mais un jazz en perpétuelle mutation. Ne disait-il pas ? « Le jazz, quoi que nous en pensions, dans sa forme la plus pure est d’une forme à la fois dynamique et évolutive. Il ne sera plus jamais le jazz des années 30, ou 40 ou 50 car il ne cesse de changer et de réagir à son environnement. Alors forcément cela inclut Michael Jackson, Sting comme le hip-hop, qui comptent autant que Charlie Parker ou le bebop. ». So long Al Jarreau, your mission was truly accomplished.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *