Mike Tyson et Kanye West à la Maison-Blanche

Partager

 

 

 

Trump_Dallas_2_NRA_REUTERS_TT 

Jamais the West Wing n’aura aussi bien porté son nom, lorsque President Trump invite son « best buddy » Kanye West à la Maison-Blanche pour une conférence sur le racisme. Oui vous avez bien lu. Le fait que Donald Trump ait carrément DOUBLÉ sa cote de popularité auprès des Afro-Américains juste une semaine après le dernier soutien public du rapper de Chicago n’est sans doute pas étranger à ces agapes prochaines.

 

 

donald-trump-kanye-west-C’était en décembre 2016, lorsque kanye West débarquait à la Trump Tower pour apporter officiellement son soutien à la campagne de Donald Trump ( voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/a-peine-sorti-de-lhosto-kanye-west-fait-copain-copain-avec-donald-trump.html ). Certes, nous en étions tous restés sur le cul et, depuis, le Donald dont on se moquait tant,  occupe désormais le bureau ovale. Pas plus tard que la semaine dernière, dans le longue série de ses pétages de  plombs et autres Tweets philosophico-messianiques à deux balles, Kanye a réaffirmé avec aplomb son indéfectible soutien à son pote Trump, lequel a vu ses sondages soudainement exploser sur un panel afro-américain  passant de 11% de satisfecit à 22%, soit parvenir à doubler la mise auprès de la population black. Et c’est durant cette infamante conférence de la NRA d’hier où le Président a osé évoquer nos victimes des attentats du 13 septembre à Paris pour défendre sa  proximité et son aveuglement face au lobby des armes que Trump a également évoqué Kanye West déclarant : « Kanye West doit avoir un réel pouvoir parce que, vous l’avez probablement remarqué, j’ai doublé mon score sur les sondages concernant les Afro-Américains. Nous sommes passés de 11% à 22% en une semaine. Merci, Kanye, merci. Même les sondeurs pensaient qu’il devait y avoir une erreur. Non, mais par contre quel chemin parcouru !  » Du coup, Trump s’est dit qu’il allait flatter cette frange de l’électorat noir en invitant quelques artistes, sportifs et autres décideurs blacks pour venir faire washi washa à la Maison-Blanche. C’est ainsi que l’ami  Kanye West mais aussi le boxeur Mike Tyson ou le quarterback de l’équipe de San Francisco Colin Kaepernick et quelques autres se retrouvent sur le carnet de bal de Donald Trump. Suggérée par  son directeur de conscience, le très rigoriste pasteur Darrell Scott, cette petite nouba semble n’être qu’une nouvelle et vaste opération de com qui aboutira sur autant de mesures positives qu’après la rencontre qui avait eu lieu entre Trump et les lycéens de la Stoneman Douglas High School après le massacre de 17 élèves, lorsque ce dernier s’était engagé à durcir la politique sur les armes à feu. Au vu de son dernier speech devant la NRA on sait désormais qu’il n’en sera rien.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.