Les guitares de Prince et de Bob Dylan s’envolent aux enchères

Partager

 

Yellow Cloud de Prince

Yellow Cloud de Prince

 

C’est le fameux Julien Auction qui assurait les deux ventes et la guitare Yellow Cloud de Prince a été adjugée ce week end à New York pour un peu plus de 220.000 €, tandis que la Fender Telecaster de Dylan s’est envolée à près d’un demi-million d’€uros. Décidément, quand on aime vraiment  le rock on ne compte absolument pas.

 

Newport festival 65Les deux instruments ont été mis sous le marteau du commissaire priseur au cours de deux ventes organisées ce week-end au Hard Rock Café de New York par la célèbre maison spécialisée dans la vente de collector’s et autres artefacts rock légendaires. Et tout d’abord un des instruments les plus emblématiques de l’histoire du rock, la Fender Telecaster qui marque le tournant majeur du passage de l’acoustique à l’électrique opéré par le jeune Bob Dylan au Newport Festival de 1965 et dans la première tournée « rock » électrique qui a suivi. L’instrument appartient au chanteur de the Band, Robbie Robertson, qui l’a si souvent prêtée à son copain Dylan. On peut ainsi  entendre cette guitare de légende non seulement sur les chefs-d’œuvre « Blonde On Blonde » et autres « Basement Tapes » mais aussi sur des LPs de the Band tels que « Music from Big Pink » et « The Band ». La Fender s’est envolée à 490.000$, Robertson s’engageant à reverser une partie de cette somme au profit de l’American Indian College Fund qui vient en aide aux jeunes amérindiens dans la poursuite de leurs études supérieures. Autre instrument, autre vente astronomique avec cette fois la guitare Yellow Cloud fabriquée sur mesures pour Prince. La gratte arborant fièrement le fameux « love symbol » du Kid de Minneapolis a tout de même atteint la jolie somme de 200.000€. De même, au cours de cette vente, une tenue portée par Prince dans le film « Under the Cherry Moon » a tout de même cartonné à plus de 30.000€. Décidément, les mythes du rock n’ont plus de limites, une guitare de star vaudra bientôt autant qu’une toile de maitre.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *