Le groupe de hard iranien Arsames fuit son pays après avoir été condamné à 15 ans de prison

ArsamesDécidément, même en période de Covid-19, coté connerie les mollahs ne mollissent pas, la preuve par le groupe de hard iranien Arsames forcé de fuir son pays  après une condamnation à 15 ans de prison pour avoir juste fait péter les décibels. République islamiste de merde !

ArsamesMon frère Rachid Taha citait déjà en exemple Arsames voici deux ans. Basés à Mashhad, ils sont le fer de lance du hard en Iran (Voir sur Gonzomusic  https://gonzomusic.fr/rachid-taha-presente-ma-discotheque-de-meteques.html ). Or le genre musical metal est carrément interdit en Iran car considéré comme du blasphème. Leurs collègue métalleux, les membres du groupe Confess ont déjà été condamnés par le passé à 14 ans de prison et 74 coups de fouet pour avoir joué leur musique, mais ils s’étaient exilés juste avant leur arrestation. Nous avons désormais la confirmation qu’Arsames a suivi les traces de Confess en fuyant le pays avant qu’une telle peine ne puisse être prononcée Dans une déclaration au mag hard Loudwire, le groupe Arsames a déclaré “Notre musique parle de notre culture passée, de notre histoire… ils pensent que lorsque nous hurlons et jouons de la musique speedée nous sommes dans le satanisme ! Les crânes sur nos t-shirts ont la même signification pour eux que les musiciens sataniques.” Évoquant une première arrestation en 2017, ils ont expliqué : “Nous étions dans notre studio un jour de répétition. Ils ont débarqué et nous ont jeté en prison sans même dire à notre famille où nous étions pendant tout ce temps-là.Finalement, près d’un mois plus tard, nous avons payé une caution pour sortir de prison et ils nous ont ordonné de ne pas travailler, ni jouer [ou diffuser] notre musique avant de passer devant le tribunal… et de ne surtout pas parler aux médias ! Notre page Instagram, notre site officiel … ont été interdits et ils ont tout fermé pendant un an, mais nous avons reconstruit un nouvel Instagram et [avons commencé] à être actifs jusqu’à il y a quelques semaines [quand] le tribunal s’est hélas rappelé à notre bon souvenir et nous a condmané à 15 ans [de prison]. Nous n’avions pas le choix, nous avons donc dû nous échapper d’Iran”. Alors qu’ils doivent encore confirmer où ils se sont réfugiés les Arsames viennent de poster récemment une vidéo YouTube décrivant leur sentence prononcée par le tribunal révolutionnaire islamique de Mashhad.”Est-ce un crime que nous jouions du métal ?” ont-ils déclaré. “Est-ce un crime de parler de l’histoire de la Perse ? Est-ce un crime que vous pensiez que nous soyons dans le satanisme alors que nous avons des chansons sur Cyrus le Grand et le monothéisme ? Est-ce un crime que nous aimions la musique et notre pays ?!” Le gouvernement iranien n’a pas encore réagi à leur fuite vers l’exil, mais pour tout ce qui est culture, liberté et droits de l’homme, l’Iran prouve qu’elle demeure encore et encore une infâme dictature théocratique de merde.

Vous aimerez aussi...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.