La bosse du rap du Boss

Partager

 

Le Boss 

Sur que cela va faire jaser dans les chaumières et ailleurs, comme chez Rolling Stone France où le mot « rap » n’était pas loin d’être considéré comme une insulte, mais le Boss, Bruce Springsteen lui-même vient de déclarer toute sa flamme rapologique en avouant qu’il se revendiquait en tant que fan de Kanye West et de Kendrick Lamar, deux artistes-entre autres- sur lesquels le mag francophone ne m’a jamais laissé écrire la moindre ligne. So who’s the Boss ?

 

« Chapter and Verses »C’est dans le très branché Apple store de New York où Springsteen venait dédicacer son autobiographie intitulée « Born To Run » accompagné de son album « Chapter and Verses » qu’en réponse à une question d’un aficionado : qu’écoute le Boss en 2016, il aurait répondu que « certes il aimait bien Green Day, car ils font réfléchir à travers leurs intenses chansons et aussi U2 qui s’en sortait toujours bien. », il aurait rajouté dans la foulée : « j’adore Kendrick Lamar, car c’est un artiste si intense. C’est un très grand, un très puissant rapper. J’adore également Kanye West. Pour moi Kanye West signe de très grands albums, des albums que j’adore vraiment, car il faut l’admettre ce sont des albums qui font preuve d’une créativité incroyable, des albums  fantastiques. » Kanye et Kendrick peuvent être fiers de recevoir ainsi l’imprimatur du géant du rock US, celui que même le Nouvel Obs place en couverture cette semaine et qui aurait sans doute toutes les chances d’être élu s’il se présentait un jour à la magistrature suprême. Le Boss dans le bureau ovale, cela aurait de la gueule, non ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *