HARVEY D. ARNOLD “Stories To Live Up To”

Zak Alister & Harvey D Arnold

Zak Alister & Harvey D Arnold

Cette voix puissante taillée pour le blues et le country-rock nous revient comme un vieil ami retrouvé. Et c’est le cas. Harvey D. Arnold était au siècle dernier le bassiste-vocaliste de the Outlaws, les plus proches challengers des Doobie Brothers et de Lynyrd Skynyrd. Désormais ardent guitariste, l’ex-hors-la-loi publie le puissant “Stories To Live Up To” son entêtant second album solo. Ride on !

Harvey D ArnoldDans les 70’s j’avais bien craqué sur les Outlaws, puissante  formation originaire de Tampa en Floride dont le country-rock impeccable chevauchait allègrement aux côtés des Doobie Brothers, Poco, Lynyrd Skynyrd et autres 38 Special. Du bon gros rock aux solides racines blues mâtiné de country music. J’ai d’ailleurs toujours l’import US de leur super LP « Hurry Sundown ». Or c’est justement sur ce 33 tours de 77 qu’Harvey D. Arnold rejoint le groupe, remplaçant à la basse et au chant Frank O’Keefe qui s’était brisé la nuque. À l’aube des années 80, Harvey D. Arnold quitte les Outlaws remisant sa basse et décidant de désormais se consacrer à la guitare. Le musicien devra affronter bien des périls, dont un cancer à la gorge et à la langue. Heureusement, porté par son amour de la musique, il parvient à vaincre totalement le terrible crabe et reprend la route. Mais il faudra attendre l’année 2014 pour le voir enfin publier son premier album solo au titre clin d’œil à son ancien groupe « Outlaw ». Cinq ans plus tard, voici venir le radieux “Stories To Live Up To” porté par sa voix incroyable et son style guitaristique exercé. 9 titres qui oscillent joyeusement entre blues et country rock, portés par sa voix burinée et produits par l’ami Zak Alister avec la complicité de Tim Hatfield au studio Cowboy Technical Services de Brooklyn. Et dès le premier titre « Stay Here With Me » la voix d’Harvey vibre d’héroïsme blues à l’instar d’un Alvin Lee ou d’un Stevie ray Vaughn. Puis sur « Early Bird », la chaleureuse et irrésistible énergie se fait contagieuse pour nous transmettre toutes ses good vibes évoquant le « Big Jet Airliner » d’un certain Steve Miller.  Puisant aux sources éternelles du blues, « What’s On Your Mind » s’abreuve joyeusement aux sources immortelles de Bo Diddley et de Muddy Waters. Après l’intensité  virage vers le cool avec la tendre love-song « Poor Boy » aux faux airs du Fleetwood Mac de Peter Green.

Incantatoire comme le prêche d’un prédicateur du sud la grosse voix d’Harvey résonne dans la ténébreuse et poisseuse « When the Sun Goes Down » dont le swamp-rock me rappelle un certain Tony Joe White. Sans doute ma favorite de tout l’album, pour la délicatesse de sa couleur country, impossible de résister à la lumineuse « Lone Outlaw » éblouissante comme un coucher de soleil de John Ford. Déformation professionnelle…ou pas, je vois du « Good Morning Little Schoolgirl » de Ten Years After, voire du Joe Cocker dans la suivante, l’énergique « I Gotta See You ».  Sensation speed à la ZZ Top, « Put Me Back » assume pleinement ses racines sudistes. Enfin, l’album s’achève sur l’incantatoire « Catfish Blues », en guise de bouquet final de feu d’artifice, 6 minutes et 12 secondes d’une force tranquille. Chaleureux comme le bourbon hors âge qui coule dans le gosier, “Stories To Live Up To” convainc par son pouvoir intemporel et son amour illimité du blues si communicatif. Allez, une dernière info, le « D » entre Harvey et Arnold est l’initiale de…Dalton. De plus, il appartient à l’écurie Music Maker Relief Foudation, l’association qui accompagne les héros du blues .

Pour cette ( bonne) raison et bien d’autres, nous retrouverons bientôt, dans Gonzomusic, mister Harvey Dalton Arnold en entretien exclusif. À suivre…

 SORTIE DU CD EN JANVIER 2020

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. DENIS GARNIER dit :

    Pas pu écouté , pas sur spotify , seulement le premier album , comme tu dis …à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.