SHARON JONES AND THE DAP KINGS « Soul of a Woman »

Partager

 

 The Dap Kings

Et si le vibrant testament de Sharon Jones and the Dap Kings se révélait être son meilleur album ? L’immense soul woman d’Augusta, Georgia, nous a quittés le 18 novembre 2016, mais ses musiciens les Dap Kings ont tenu à relever le flambeau pour achever coûte que coûte cet ultime album où elle a, selon l’expression consacrée, « tout donné ». Le résultat, un cocktail volcanique de soul et de blues est très largement à la hauteur de nos attentes. Avec ce bel album posthume, on peut être rassuré, la flamme de son âme est bien immortelle.

 

Soul of a WomanCe « Matter of Time » de pure soul ouvre l’album et son titre paradoxal, prend alors tout son sens sachant que la diva black a succombé à ce fichu cancer du pancréas contre lequel elle se battait depuis deux ans. Fidèle à sa recette si traditionnelle, cette soul vibrante reste fidèle à la recette popularisée par Aretha et Tina et Diana et toutes autres, Sharon Jones était la digne héritière de toutes ces grandes dames de la blackitude agitée. Avec ses cuivres puissants, « Sail On » évoque justement les grandes envolées lyriques de Tina lorsqu’elle évoluait au sein du Ike and Tina Turner band. Plus délicate, plus sensible sans doute la balade « Just Give Me Your Time » a des accents des hits de Sam Cooke, en version féminine, bien sûr. Plus jazz, mais tout aussi émotionnelle « Come and Be a Winner », peut-être la composition la plus touchante de cet album, me fait irrésistiblement songer à Diana Ross. Et à ce propos, on continue dans la veine Motown avec ce « Rumors » qui aurait très bien pu avoir été enregistré voici 50 ans par Martha and the Vandellas. Légère et faussement insouciante, car si mélancolique, la chanson de rupture amoureuse, « Pass Me By » nous console de son irrésistible mélodie. Quant à la puissante « Searching For a New Day », un des incontestables atouts de ce projet, elle évoque incroyablement le « Gonna Keep on Till I Win Your Love » des fabuleux Temptations…publié en 69 !

Feeling illimité

Sharon Jones

S’il vous fallait une nouvelle preuve que Sharon Jones est intemporelle, en voici la preuve par le pouvoir de la soul. « These Tears ( No Longer For You) », encore une vibrante chanson de rupture, fait couler ses rivières de larmes dans lesquelles forcément nous ne pouvons que nous noyer…au sens figuré, bien entendu ! Débordante  d’un feeling illimité, l’évanescente « When I Saw Your Face » ne devrait laisser quiconque indifférent. Enfin, cet album somptueux s’achève sur le quasi James Bondien- On songe au « Goldfinger » de Dionne Warwick !- et grandiose « Girl ( You Got To Forgive Him) ». Le 18 novembre dernier, sur le plateau de Jimmy Fallon, les Dap Kings rendaient hommage à Sharon Jones en interprétant « Sail On » et « Searching For A New Day » sans la chanteuse, juste incarnée par un poster et un tourne-disque, en puissants symboles. Il faut se souvenir que la diva soul a attendu la maturité de ses 40 ans pour oser enregistrer son premier single. Désormais, à l’écoute de ce vibrant « Soul of a Woman » on peut mesurer tout le vide abyssal que nous laisse sa disparition. Je suis si fier de l’avoir interviewé. Miss you Sharon ….  Mais je sais que tu nous observes, du haut de ton Panthéon, aux côtés de ceux si doués à qui j’ai eu le privilège de tendre mon micro les Marley, James, Serge, Prince, Nino, Barry, Curtis, Bobby et quelques autres…

 

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *