Estate de Prince : l’Empire contre-attaque

PrinceSacrebleu, cela ne va pas se passer ainsi…la puissante succession de Prince, plus communément baptisée « the Estate » contre-attaque après la cession par Tyka Nelson d’une partie de ses droits au fond de pension Primary Wave. Or la Comerica bank qui gère l’Estate n’est pas du tout, mais pas du tout d’accord et le fait savoir par voie judiciaire dans le but avoué de casser le contrat entre la sœur du Kid et Primary Wave.

PrinceL’Estate qui représente la succession de Prince se tourne vers la justice contre Tyka Nelson pour mener la bataille pour le contrôle de son héritage. ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/la-soeur-de-prince-revend-une-partie-de-sa-succession.html ). En effet, le représentant chargé de la succession de Prince s’oppose à ce que Tyka Nelson, la sœur du chanteur décédé, en cède une partie à un tiers. Selon des documents judiciaires obtenus par le site The Blast, Comerica Bank, qui gère l’Estate, répond à Tyka qui avait informé le tribunal qu’elle avait vendu une fraction de ses parts de la succession à une société, Primary Wave IP Fund. Tyka exigeait que dorénavant Primary Wave soit désormais impliqué dans « toute question relative à la succession » et qu’il soit inclus dans les échanges confidentiels. Dans les documents judiciaires récemment déposés, Comerica Banks affirme que Primary Wave n’a aucun droit d’être inclus dans quoi que ce soit. Comerica considère que : « Primary Wave n’est pas un héritier de Prince Rogers Nelson et ne devrait donc pas être reconnu ou traité comme tel. Compte tenu de la nature unique de cette succession, la Cour a accordé aux six héritiers un rôle unique dans l’administration de cette succession. La Cour a autorisé les héritiers à un accès et à une participation sans précédent à l’administration de la succession, au-delà de ce qui est accordé aux héritiers par le code successoral. » Ils soutiennent que Primary Wave n’étant pas un héritier et que par conséquent ne devrait pas être traité comme tel simplement parce qu’il a acheté un ou plusieurs droits de l’héritier dans la succession. » Comerica assure que l’ajout de Primary Wave ralentira la bonne marche des affaires successorales. Ils craignent également que Primary Wave n’ait accès à des informations confidentielles et qu’ils créent des désaccords s’ils y étaient autorisés. Ils demandent donc au juge de ne pas permettre à Primary Wave d’entrer dans la succession. Réponse sans doute dans quelques mois.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.