ELITE S03

eliteParadoxalement, en plein confinement c’est notre troisième rentrée des classes. Mini-jupe ajustée pour elles et blazer impeccable pour eux, nous sommes ENFIN de retour à Las Encinas, notre cher (dans tous les sens du terme) lycée.  Et, comme dans les deux saisons précédentes, on ne s’y ennuie pas : sexe, alcool, drogues et électro, chez ELITE on ne change pas une formule qui gagne.  Ni une équipe performante. Et, au vu de ce premier épisode, pas question qu’ELITE se…délite 😝

eliteRésumé des saisons précédentes ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/elite.html et aussi https://gonzomusic.fr/elite-s02.html  )

Marina,  jeune et brillante élève, est assassinée le soir de la fête du lycée. Son petit ami Nano se retrouve très vite accusé, même s’il n’y est pour rien. Il faut se souvenir que l’arme du crime qui a tué Marina, le fameux trophée n’a pas été retrouvé par la Police. Dans la seconde saison Samuel, le frère de Nano avait disparu. Et finalement Polo avait été accusé à son tour. « Celui qu’on soupçonne le moins s’avère être le pire des monstres », et c’est Polo qui le dit…alors on peut le croire.

 

ALERTE SPOILER…

 

Boule à facettes… danseurs au ralenti… gros plan… bal de la promo… mais un corps passe à travers une vitre de la discothèque et atterrit, ensanglanté sur la piste de danse. Hombre … hay un nuevo asesinato… nouvelle saison… nouveau cadavre. Et il faudra savoir attendre au moins jusqu’à la fin de l’épisode pour voir son identité révélée… Générique…

Flash-back : cinq mois plus tôt…

eliteCarla apprend que Polo a été libéré. Et qu’il va réintégrer Las Encinas. Tous les élèves éberlués le voient débarquer au lycée avec sa mère…c’était le cliff-hanger de la Saison 2.  Samuel demande : « pourquoi on n’a pas appris qu’il était sorti ? ». «  Pour la même raison qu’on n’a jamais su qu’il avait été enfermé. Une de ses mères est puissante, elle possède plusieurs journaux », réplique Guzman. Mais comme il a été libéré sous caution et que de graves accusations pèsent sur lui la directrice décide de ne pas l’autoriser à réintégrer Las Encinas. Comme bien souvent ELITE offre des dialogues bien piquants, exemple Lu traitant Cayetana de « poupée Barbie menteuse ». On apprend que le juge va procéder à une confrontation entre Polo et son accusatrice Carla. Et qu’il va décider de l’inculper ou de lever les charges qui pèsent contre lui. La directrice apprend aussi que des représentants de prestigieuses universités vont débarquer au lycée pour proposer des inscriptions voire des bourses pour les meilleurs élèves. « Ne laissez pas le passé ruiner votre futur » vœu pieu de la directrice…ben voyons, connaissant tout le passif entre les différents personnages : amour, haine, trahison, double jeu, séduction, ruptures et tutti frutti on rollin’ comme on disait dans le rock and roll. Mais ELITE c’est aussi la lutte des classes, les prolos contre les richards, le combat pour les diversités sexuelles…sans oublier ce combat contre les préjugés anti-musulmans. Différents points de vue pour différentes strates de l’histoire qui va bien au-delà de la simple résolution du meurtre de Marina, la Laura Palmer de la série, ou du châtiment du coupable.  Un petit nouveau Malik black riche et muslim a débarqué au lycée. Mais à part cela on se retrouve plongé dans même mood nerveux et familier, bien mené et souvent funky, et toujours futé, tout cela constituant un cocktail plutôt rare dans le genre série pour teen-agers, c’est tout ce qui fait l’élitisme pop d’ELITE !

 

Diffusée depuis le 13 mars 2020 sur Netflix

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.