YOUSSOU N’DOUR « History »

Youssou N'Dour by Youri Lenquette

Youssou N’Dour by Youri Lenquette

Dur de comptabiliser les albums de Youssou N’Dour, car entre les sorties internationales et les publications locales depuis l’aube des années 80, la superstar du Sénégal doit dépasser aisément les 50 albums. Cependant, cet « History » est un projet à part, à la fois un regard dans le rétroviseur et un autre tourné vers l’avenir, qui mélange compositions inédites, reprises du batteur nigérian légendaire Babatunde Olatunji et même reprises de ses propres hits, à l’instar de la joviale « Birimba ». « History » est aussi un adieu à son « frère » bassiste Habib Faye disparu en avril 2018…bref, c’est le retour en force de mister You !

HistoryTout le monde s’accorde à considérer Habib Faye comme un des instrumentistes les plus exceptionnels du continent africain. Hélas, le directeur de la musique de Youssou N’Dour nous a quittés voici un peu plus d’un an (Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/habib-faye-disparition-dun-bassiste-senegalais-inegale.html ), mais son ami la star sénégalaise ne saurait l’oublier, la preuve puisque le titre qui ouvre ce nouvel album n’est autre que… « Habib Faye », hommage aussi émotionnel que mélancolique à un frère disparu beaucoup trop tôt. Deux ans après son lumineux « Africa Rekk » ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/youssou-ndour-africa-rekk.html ), Yousou revient avec cette collection de chansons entre hommages (à Habib Faye et à Babatunde Olatunji), compositions inédites et même reprises de ses propres standards, à l’instar de l’inoxydable « Birima » repris cette fois en Anglais ou la cool « Salimata » qui date de 1989 sur l’album « Set Jamm », bel exercice vocal qui prouve que l’ami Youssou n’a rien perdu de sa dextérité en trois décennies écoulées. Au nombre de ses propres reprises, il faut aussi compter avec la,lyrique « Ay Coono La », co-composée par Habib Faye, découverte sur l’album « Set » de 1990, que notre Youssou revisite avec une extrême délicatesse. Enfin, cet « History »- rien à voir avec « HIStory », l’album homonyme de Michael Jackson- rend également un hommage appuyé à l’immense batteur légendaire Babatunde Olatunji, reprenant deux de ses compositions emblématiques, la superbe « My Child » et la cool chaloupée « Dakuta ». Pour mémoire, lorsque Serge Gainsbourg avait publié son fameux « Gainsbourg percussions » en 64, il s’était très largement inspiré de l’album « Drums of Passion » d’Olatunji produit par John Hammond…au point que les ayants droit de ce musicien nigérian obtiendront rétroactivement et in fine qu’il soit crédité sur trois titres de l’album ( « Kiyakiya », « Akiwowo » et « Gin-Go-Lo-Ba »). Enfin, il faut également compter avec deux radieuses compositions inédites, la délicate « Confession » et surtout la festive « Macoumba » irrésistible chanson à danser vocalisée en Français. 40 années exactement après l’envol de sa toute première formation les étoiles de Dakar, Youssou N’Dour prouve avec cet « History » qu’il demeure encore et toujours en pole position de cette musique africaine qu’il n’a pas fini d’incarner. Trop hâte de découvrir ces chansons en live 😉

 

 

habib-faye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.