YOUSSOU NDOUR : « Africa Rekk »

Partager

 

Youssou N'dour @ Bataclan 

Welcome back, mon ami Youssou ! Cela faisait bien trop longtemps que tu n’avais publié de nouvel album, c’est dire si cette fraiche fusion nous parait précieuse. Avec son mélange épicé de mbalax et de rythmes panafricains, porté par l’entêtant son du sabar percuté, cet irrésistible « Africa Rekk » compte également quelques guests de choix tels Akon, Jean Philippe Rykiel ou l’étoile montante de Kinshasa Fally Ipupa, pour un album aussi précieux et chaleureux qu’un soleil d’hiver.

 

 

Africa RekkSi l’on compte les mix-tapes qu’il publie chaque fin d’année à Dakar, Youssou Ndour signe au moins ici son 40éme album. Hélas, ils ne paraissent pas tous en occident, contrairement à ce joyeux « Africa Rekk », qui signifie « l’Afrique, un point c’est tout ». Et c’est à ce moment que l’on réalise combien l’ami You’ peut parfois nous manquer, lorsqu’il décide, par exemple, en 2012 de mettre sa carrière entre parenthèses pour assumer les fonctions de Ministre de la Culture et du Tourisme du Sénégal. C’est sans doute ce qui explique que les 12 titres de ce nouveau CD soient aussi précieux. Dés « Gorée », la première composition, portée par un harmonica émotionnel, Youssou nous offre une balade quasi-country-music…mais à l’Africaine. Lorsqu’il s’agit de ses racines, ce chanteur-là ne transige jamais. Puis la délicate et gorgée de soul « Bull Ko Door » prend le relais, sur sa craquante petite guitare qui nous transporte jusqu’aux terres zoulous de l’Afrique du Sud. Cependant, notre Marvin Gaye de Dakar n’oublie jamais que son « cœur de cible » est taillé pour la danse et il le prouve à nouveau avec la cool rumba « Be Careful » qui balance  grave sur son mix de wolof et de français. Sans doute, l’un des meilleurs espoirs de succès international pour le chanteur de « 7 Seconds », « Conquer the World » vocalisé en duo avec son compatriote Akon, star du R&B porte admirablement bien son titre et se révèle imparable. Sans jamais perdre de vue son horizon africain, Youssou Ndour entonne « Africa unite »,  comme une prière dans sa chanson « Exodus ». Encore un nouveau morceau de bravoure avec l’enivrante « Ban La », interprétée avec le congolais Fally Ipupa, une rumba qui n’a pas fini de faire tourner les têtes et de secouer les corps.

Rêver d’un monde meilleur, un monde plus juste

Africa Rekk

Bien plus calme, plus griot sur sa kora ancestrale « Oumar Foutiyou Tall » n’a pas d’âge, Youssou aurait pu l’avoir enregistrée voici trente ans ; cette incroyable constance fait aussi la force de l’homme de Dakar solide comme un roc. Autre Afrique, autre rencontre avec le nigerian swinguant Spotless pour un « Dawal » capable de carrément mettre le dawa. Propulsé par le synthé magique à fleur de peau de Jean Philippe Rykiel, « Food For All » est incontestablement ma composition favorite, mon pari pour cet album. On y retrouve tout ce qui fait le sel de Youssou Ndour : un message positif et politiquement crucial « à manger pour tous » n’est pas un vain mot sur un continent où la famine continue de frapper les plus faibles. Comment rester in différent lorsque Youssou Ndour nous met les points sur les « i », en chantant « solidarité » en français pour être certain d’être compris par le plus grand nombre. Enfin, cet « Africa Rekk » s’achève sur la sucrée-salée « Money Money » qui dénonce avec ironie la cupidité des hommes. Youssou Ndour porte toujours son titre de Ministre, mais il est désormais directement rattaché au Président du Sénégal Macky Sall , ce qui lui laisse tout le temps de militer en chansons pour nous faire rêver d’un monde meilleur, un monde plus juste et forcement plus solidaire, tel est en filigranes LE message de cet « Africa Rekk ». Message reçu Youssou !


 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *