BOB MARLEY & THE WAILERS : « Easy Skanking in Boston 78 »

Partager

xxrZEMVLe 5 février dernier, Bob Marley aurait célébré ses 70 ans. A l’occasion de cette année-annive, de nombreux événements vont se succéder en accord avec la famille Marley qui ouvre peu à peu ses précieuses archives…. Publication d’albums, hommages, live, rééditions et le premier d’entre eux est ce concert de la tournée « Exodus » de 78 désormais dispo en sons et en images.

 

Bob MarleyC’est dans la foulée de la sortie de son album « Kaya », que Bob Marley et les Wailers s’embarquent pour une tournée mondiale qui démarre le 22 Avril 78 par le mythique One Love Peace Concert donné au National Stadium de Kingston où il réunit main dans la main sur scène les deux rivaux politiques, le libéral Michael Manley du people National Party et Edward Seaga le socialiste du Jamaican Labor Party. 15 jours plus tard, le tour qui devait démarrer à Miami est annulé à cause du guitariste Junior Marvin qui était hélas un peu trop porté sur la coke. Finalement, le 18 mai BM&W monte enfin sur scène à Ann Arbor, dans le Michigan. Et le 8 juin les Jamaïcains donnent deux concerts au Music Hall de Boston, dont le premier en matinée correspond à ce nouveau disque. Parmi les live officiels on connaissait le « Live » enregistré au Lyceum de Londres en 75 et « Babylon By Bus » majoritairement enregistré chez nous au Pavillon Baltard de Nogent sur Marne du 25 au 27 juin 1978.

Titres rares

Ce « nouveau » live a donc été capturé quinze jours avant les concerts parisiens. Mais les deux track-list sont différentes : à l’exception du medley « War/No More Trouble » et d’ « Exodus ». On présume qu’à l’époque en 78, le label Island voulait éviter des doublons avec le live de 75, voilà pourquoi des incontournables comme « Burnin’ and Lootin’ », « I Shot The Sheriff » et « No Woman No Cry » ont été exclues de « Babylon By Bus ». Et bien entendu, ce sont justement les titres qu’on retrouve dans ce « Easy Skanking in Boston 78 ». Avec des chansons « rares » (traduire par : peu ou rarement joués durant cette tournée) comme la joyeusement chaloupée « Easy Skanking » qui donne son titre à l’album ou l’émotionnelle « Slave Diver », ce BM&W live capture sans doute le héros de Trenchtown au sommet de son art reggae. Un an plus tard, les Wailers donneront leur concert légendaire au Bourget (voir ma rencontre avec Marley en 1979 https://gonzomusic.fr/bob-marley-the-wailers-live-historique-au-bourget.html ) …mais c’est une autre histoire ! (PS n’ayant pas encore vu les images du concert, je ne peux vous en parler pour le moment )

BOB MARLEY & THE WAILERS:« Easy Skanking in Boston 78 » Island/Def Jam

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *