TOO MANY T’S “La Fam ILL”

TooManyT'sOn les compare souvent aux Beastie Boys, Too Many T’s supersonique duo British pour son second album a enrôlé la fine fleur du hip hop hexagonal underground pour “La Fam ILL”, une joyeuse collection de sons aussi « old school » qu’enjôleurs. A l’heure du dramatique Brexit qui a dit que l’entente cordiale rap entre l’Albion et notre Hexagone était au point mort ?

Too Many T'sVoici deux ans exactement, l’ami Rachid Bara, notre envoyé spatial aux Transmusicales s’enthousiasmait sur une paire de britanniques agités du bocal rapologique ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/le-vendredi-temportera-en-trans-episode-2.html  ) écrivant « Sans artifices, sauvages et à la cool, ils imposent leur style avec force et respect… Énorme claque ! ». Avec ce second CD “La Fam ILL” la claque n’a fait que s’intensifier, même si je ne connaissais aucune des formations françaises invitées par Leon Rhymes et Ross Standaloft à partager leurs good vibes, impossible de rester indifférent à leur imparable style old school. Et c’est avec les ASM que tout démarre. Leur « Show Tonight » évoque joyeusement les classiques Naughty By Nature tandis qu’avec les bien nommés de la Fine Équipe et « Freaky » on plonge entre la coolitude planante de Snoop Dogg et le bon vieux Tom Tom Club du « Wordy Rappinghood ». Avec les Tourangeaux Chill Bump, les TMT’s imposent leur « Work Ethic » au flow plongeant ses racines dans la veine funky.

Mais c’est avec le Toulousain Proleter sur un sample qui ressemble à s’y méprendre au « Smiling Faces Sometimes » des Temptations, portée par les flutes et les scratches que ce hip-hop prend toute la mesure de sa nonchalance sur « Everyday People ». Retro-cool en Français et en Anglais sur « 1992 » avec Pumkin & VinS Da Cuero on se croirait carrément revenu, en retour vers le futur, jusqu’aux années dorées du « Respect » d’Alliance Ethnik. Et tant pis si l’accent anglais de Djar One est franchement approximatif, l’énergie ne manque pas avec « The World is F_cked ». Extrêmement cool, est-ce vraiment une coïncidence si « Quest » avec Atili me rappelle…A Tribe Called Quest ? Quant à Smokey Joe & the Kid, leur flow bilingue porté par ce qui ressemble à s’y méprendre à un sample des Fun Boys Three se révèle particulièrement punchy. Tout comme le joyeux mix d’extraits de vieux films et de beat oriental sur « Allez » avec le collectif Chinese Man. Enfin tout s‘achève avec « Wait Outro » l’instru taillé comme un générique de film de SF des 60’s. On ignore encore à cette heure si les Too Many T’s ont abusé ou non de …teas pour confectionner ces 12 pistes, mais le résultat est incontestablement à la hauteur. Franchement depuis the Street on  n’avait rien entendu de tel made in England !

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Agibi dit :

    Djar une n’est pas un rappeur enfin pas sur ce titre mais producteur, tu ne connais aucun de ces groupes et ne parle pas de hippocampe fou et Yoshi c’est que tu traines pas l’underground musiques actuelles français mais pas grave! Quand aux groupes anglais tu connais pas le fameux label High focus avec dirty dike jam Baxter ou ocean wisdom et leur dernière tuerie cmpnd…? du bon je conseille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.