THE BLACK CROWES “Shake Your Money Maker”

The Black CrowesVoici 30 ans the Black Crowes publiait son fulgurant LP inaugural, le bien nommé « Shake Your Money Maker », trois décennies plus tard, cet album historique est réédité, boosté de nombreux inédits et d’acoustiques où la formation de Marietta, Georgia excelle dans son blues-rock virulent qui a largement construit sa réputation. Flashback…

The Black CrowesPar Jean-Christophe MARY

 

Il y a trente ans, le groupe des frères Robinson sortait ce premier album de rock’n’roll et hard rock sudiste au son graisseux et blues, qui sonnait le retour aux racines du rock. Car le rock est un perpétuel recommencement, il suffit juste de lui insuffler un air de modernité pour être à nouveau sous les feux de l’actualité. The Black Crowes, jeune formation originaire d’Atlanta, Georgie,  l’avait bien compris en réhabilitant le rock blues US des 70’s. Chris (chant) et Rich Robinson (guitare, piano) sont au rock américain ce que les frères Gallagher d’Oasis sont à la pop anglaise, c’est-à-dire des frères ennemis qui passent leur temps à se battre comme des chiffonniers pour mieux se réconcilier et sortir dans la foulée de bons albums. Gorgé de rock épais “Shake Your Money Maker” emprunte donc autant au hard rock d’Aerosmith, aux grooves rock blues des Rolling Stones et des Faces qu’au southern rock des Allman Brothers et de Little Feat. Mais la vraie signature des Black Crowes se trouve dans la construction des mélodies, des refrains entrainants, dans les riffs de guitare grinçants et musclés de Rich Robinson, sans oublier le ton hâbleur et bravache de son frère Chris. Outre les singles mémorables que sont « Jealous Again » et la ballade « She Talks to Angels », il n’y a qu’à écouter ces reprises très personnelles du « Hard To Handle » d’Otis Redding et l’inédit « Jealous Guy » de John Lennon pour s’en laisser convaincre.

The Black CrowesParmi les inédits, on trouvera « Charming Mess » rock’n’roll pur jus marqué très Faces, ce « 30 Days In The Hole » à la basse ronde dansante aux riffs puissants,  et là on pense aux Kinks. À noter ces versions acoustiques raclées à l’os que sont « Jealous Again » et « She Talks To Angels ». Si le succès des Black Crows tient pour beaucoup à ce blues rock universel identifiable entre mille, il ne faut pas non plus oublier le timbre de voix lancinant de Chris Robinson (mélange de parlé et de voix nasillardes au fort accent sudiste !) qui rend leur musique si particulière. Cette voix vous attrape le cœur et les tripes et ne vous lâche plus avec un mélange de calme et de violence contenue, ce qui renforce un sentiment de gravité et de mystère. Shake Your Money Maker n’est pas un album révolutionnaire, mais il aura propulsé les Black Crowes dans le cercle très fermé des grands groupes de rock & roll classique. À l’occasion du 30ème anniversaire de sa sortie, Shake Your Money Maker a été re-mastérisé à partir des bandes d’origine et est réédité en édition 2CD. Pour les plus fortunés, le coffret Super Deluxe contient de nombreuses demos, outtakes ainsi qu’un live enregistré à Atlanta en 1990.

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.