Superdupont bien déterminé à venger la mort de Gotlib

Partager

 

 Superdupont

La triste nouvelle est tombée voici deux heures, Marcel Gotlib s’est éteint ce jour lâchement assassiné par la mort à 82 ans. Du coup, Superdupont, l’un de ses héros les plus emblématiques s’est déclaré déterminé à venger coûte que coûte son auguste géniteur. La mort n’a qu’à bien se tenir. Comme on le comprend…

 

GotlibIl était un maitre Jedi incontestable de la dérision en BD, Marcel Mordekhaï Gottlieb, plus connu sous son sobriquet de Marcel Gotlib, nous a hélas, trois fois hélas, quittés ce jour de décembre. Et c’est un choc, un autre morceau de notre adolescence qui se désintègre. Car, à une époque où internet, les DVD et les jeux vidéos n’existaient pas, les auteurs de BD tels que Gotlib savaient nous dispenser cette part de rêve indispensable. Jamais je n’ai oublié l’enseignement de ses « Dingodossiers » en philosophie dingue et précieuse comme l’oxygène, comme une réponse bien franchouillarde à la folie british des Monty Pythons ou à l’humour juif de Woody Allen. Normal, puisque Gotlib était aussi feuj d’origine hongroise et qu’il n’a survécu à la Shoah que comme « enfant caché » à la campagne. À sa manière, et par la force de ses BD, avec ses personnages décalés tels Isaac Newton ou la Coccinelle, Gotlib a su nous inculquer cet esprit rebelle comme une étincelle à jamais capable de réveiller nos cerveaux. Mission accomplie cher Gotlib, c’est promis nous continuerons de rire à jamais de tes précieuses blagues de potâche éternel.

 gotlib

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *