STEVIE WINWOOD « Roll With It »

Voici 30 ans dans BEST, GBD partageait son gout immodéré pour la soul passée à la chaux vive du prodigieux multi-instrumentiste Stevie Winwood en chroniquant « Roll With It », le cinquième disque solo de l’ex-chanteur leader du Spencer Davies Group et surtout son meilleur album depuis son fulgurant « Arc Of A Diver » de 1980. Flashback…

Steve Winwood Roll With ItEn novembre 1980, pour mon premier numéro de BEST, son rédacteur en chef, Christian Lebrun, m’avait missionné pour rencontrer Steve Winwood à Londres à l’aube de la publication de son « Arc Of A Diver ». Pour mon premier reportage pour le fameux mag de la rue d’Antin, j’allais rencontrer un des authentiques héros, fondateur et leader du Spencer Davies Group, puis de Blind Faith et aussi de Traffic, bien entendu. Aussi réservé que chaleureux par moments, Stevie irradiait d’un incroyable feeling, une chaleur réconfortante comme les good vibes diffusées par ses claviers magiques. Huit ans plus tard, j’étais fier de partager ma passion pour le 5éme album pour cet authentique héros du rock de Birmingham. Souvenirs souvenirs….

 

Publié dans le numéro 241 de BEST

 

Stevie WinwoodRetour aux sources des voies essentielles, Steve Winwood s’est enfin lassé de bâiller sous son palmier lsland en or massif. Exit tous ces marécages confortables et trop sucrés où il s’était embourbé. Malgré ses tubes faciles et  incontournables, Steve avait sacrément besoinde se secouer les puces de « Valérie » et autres « Higher Love ». Ses yeux océan délavé ont vu passer trop de blues, le feeling démesuré de sa voix et le toucher de chair et de tripes de ses claviers ont distillé tant d’émotion; Steve gâchait ses  super-pouvoirs dans son savoir-faire. Lorsqu’on compte ses disques de platine comme des moutons, alors mieux vaut changer de crémerie. Dés les premières mesures du title- track  “Roll With lt”  Winwood annonce la couleur rythmée et bluesée d’un beat volcanique  remémorant le légendaire Spencer Davis Group. Cuivres  l’assaut et la voix de Steve retrouve sa négritude à fleur de peau. « Roll With It » souffle comme le  « Shotgun »  de Junior Walker. Glissement temporel, Steve renoue aussi avec Jim Capaldi, le batteur de Traffic, pour un « Heart On Fire » qui ramène a la vie « John Barleycorn » et toute l’essence du groupe défunt. “Roll With lt” reflète aussi la troisième période de Steve. Winwood goes  solo et « Holding On » évoque irrésistiblement la fièvre de son « Hold  On » de 77. Enfin, Steve nous entraîne à la recherche d’ « Arc Of A Diver », son meilleur LP solo de 80 avec « Shining Song” écrite avec Will Jennings, complice de tous ses hits récents. Winwood traverse le temps. « Roll With It » est un « Best of… » imaginaire et sa soul passée à la chauxvive est enfin et à nouveau aveuglante.

 

Publié dans le numéro 241 de BEST daté d’aout 1988

BEST 241

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.