STEPHAN EICHER « Autour de ton cou »

Stephan Eicher

Comme un message dans la bouteille, Stephan Eicher nous envoie cet EP de quatre titres, aussi émotionnel que dépouillé, comme un rayon de soleil après ces longs mois sombres de confinement où il avait pourtant su nous régaler de ses live sur internet. Voix troublante et orchestration mise à nue notre ami Helvète pas si underground, prouve à nouveau, si l’on pouvait en douter, avec  « Autour de ton cou » qu’il est toujours notre hybride de Springsteen et de Dylan bien à nous et made in Europa.

Stephan EicherQuatre titres seulement, me direz-vous… mais aussi quatre nouveaux titres hantés par le son du piano et cette voix qui nous subjugue depuis « Les chansons bleues » voici presque 40 ans ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/?s=Stephan+Eicher ), quatre années après son lancinant  « Homeless Songs » ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/stephan-eicher-homeless-songs.html ) notre Suisse favori au monde nous revient enfin. Seul bémol, Stephan Eicher a renoncé au format physique pour cet EP, ne le publiant qu’en versions digitales dématérialisées et streamées. Plus de pochette, plus de rondelle CD ni vinyle, ses aficionados comme moi devront se faire une raison : un petit Eicher vaut mieux que pas du tout. Et tout commence par « Sans contact pt 1 », une chanson piano- voix toute simple, dépouillée, sans doute inspirée du confinement dû au COVID, il chante : « sans contact enfermés dans nos sacs/ À moitié fous nous manquions de tout/ Tombés du nid nous n’avions rien appris… »… et le feeling est à la chair de poule.

Stephan EicherPuis c’est « Autour de ton cou » portée par sa guitare acoustique, son violon et sa voix passion s’envole comme portée par un vent hivernal, beauté simple et subjuguante. La chanson-titre est hantée par la pression du monde d’aujourd’hui. Avec « Je te mentirais disant » après un piano intro c’est une composition mélancolique, une complainte fulgurante portée par un violon, comme une version slow motion dépouillée de « Pas d’ami comme toi », une love story et sans doute la plus belle composition de cet EP. Enfin voici le quatrième titre, « Sans contact pt 2 » sur son piano électrique et ses séquences synthé élégantes qui tracent leur balade émotionnelle en moins de 2 minutes. Sous sa pochette dont l’illustration est signée Sophie Calle, ce sont quatre titres en Français si précieux en instrumentations acoustiques particulièrement dépouillées, sur de superbes textes de Philippe Djian comme à l’accoutumée, qui font qu’ on a tous décidément envie de tourner encore et toujours « Autour de ton cou ».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.