SNOOP DOGG : « Bush »

Partager

 

Snoop Dogg

Après le semi-échec de son précédent et reggae « Reincarnated »,  enregistré sous le pseudo de Snoop Lion, le fameux rapper de Long Beach revient à ses fondamentaux : le néo-Funkadelic cool groove. Et pour s’assurer du succès de ce 13éme épisode de ses aventures, Snoop Dogg a pris soin d’enrôler Pharrell Williams pour co-signer et produire les dix titres du CD.

Bush_Album_CoverAvec Snoop Dogg, il faut s’attendre à tout. Comme la langue d’Esope, c’est souvent à la fois le meilleur et le pire. Cette fois ce sera le meilleur, juste le meilleur. Il faut dire que notre Snoop a le don de savoir s’entourer. Car on retrouve un casting de choc au générique de ce « Bush ». L’Anglais Charlie Winston assure non seulement un featuring sur la néo-Neptunesque explosive « Peaches N Cream»- avec un sample légendaire, le « One Nation Under a Groove » du Funkadelic de George Clinton, omniprésente influence-mais on le retrouve également en choriste de choc sur toutes les compositions. Idem pour l’ex alter-ego de Pharrell période Neptunes, Chad Hugo qui apparait également sur tous les morceaux en tant que producteur additionnel.

Beat funky

Stevie Wonder joue de son fameux harmonica-signature- et fait aussi quelques choeurs- sur le premier titre « California Roll », Gwen Stefani vocalise sur l’électrochoquée « Run Away » et les rappers Kendrick Lamar et Rick Ross unissent leur force sur le cool « I’m Ya Dogg » qui clôt cet album. Particulièrement influencé par Chic- mais sans la présence de Nile Rodgers-, le beat funky de « Awake » est un des moments-choc de l’album. De même « I Knew That » fait du Daft Punk sans Daft Punk avec ses réminiscences de « Gust of Wind » sur le dernier CD de Pharrell. Et qu’en est il de ce titre « Bush », me direz vous ? Certes ce n’est pas un hommage à George W, de même je doute qu’il s’agisse là de la qualification argotique de la «  jungle féminine »…le terme sert également à qualifier la beu de qualité médiocre, mais connaissant les habitudes de Snoop et sa volonté de commercialiser sa propre marque de marie-jeanne on peut en douter. Un hommage au « Bush de là » de MC Solaar peut être ? Si l’un d’entre vous a une idée…welcome !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *