SHARON VAN ETTEN : « I Don’t Want To Let You Down » EP

Partager

Sharon Van Etten

Un an pratiquement après son lumineux « Are We There », Sharon Van Etten nous régale d’un mini album de cinq titres « I Don’t Want To Let You Down » aux cinglantes compositions amoureuses aussi puissantes que des standards orfèvrés par Neil Young.

Sharon Van Etten "I Don't Want to Let You Down"En rencontrant Sharon Van Etten l’an passé, frêle jeune femme brune et pourtant si charismatique, j’avais déjà la sensation de croiser un authentique héros de la mythologie yankee. Singer-songwriter aux mots qui vous touchent comme autant d’uppercuts, elle incarnait déjà pour moi ces working class heroes de l’Amérique profonde, ces Petty ou ces Springsteen qui savent si bien en quelques mots et une mélodie nous téléporter jusqu’au fin fond de l’Arkansas. Avec « I Don’t Want To Let You Down », la native du New Jersey conforte largement cette sensation avec ces cinq chansons enchainées qui sonnent comme une autopsie d’un amour brisé. La chanson-titre du EP est une troublante balade aux réminiscences du « Harvest » de Neil Young, une vague émotionnelle qui vous porte et vous submerge à la fois, la promesse aussi de nous mener à bon port, là où la tempête et la douleur ne peuvent plus nous atteindre. Lancinante, « Just Like Blood » a toute la sensualité d’une caresse mais également toute la force d’un pacte de sang comme un serment.

Coeur brisé

Ode à la fragilité, qui est bien entendu également une force, « I Always Fell Apart » nous rappelle que Sharon Van Etten n’est jamais aussi créative que lorsque son cœur saigne après un amour tourmenté. Et d’ailleurs « Pay My Debts » pourrait bien être le retour de la revanche d’une brune contre celui qui lui a brisé le cœur. Enfin « Tell Me », capturée live dans un théâtre de Barcelone évoque à nouveau Neil Young, pour nous faire partager sa quête d’un amour qui ne sera peut être jamais réciproque. Mais qui ne l’empêche pas d’essayer à nouveau encore et encore, car vivre sans passion n’est pas vraiment vivre, n’est ce pas ? « I Don’t Want To Let You Down » imparable parenthèse discographique nous fait espérer un nouvel album de Sharon porté par cet amour qu’elle n’a pas encore rencontré mais qui l’attend, forcément au croisement de son existence. Bonne route Sharon Van Etten !

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *