QUEEN THE NEAL PRESTON PHOTOGRAPHS

QueenLes éditions Glénat éditent ces jours-ci le livre officiel réalisé 50 ans après la création de Queen par Neal Preston, l’un des plus grands photographes rock. On y découvre un quatuor électrique au tout début de sa gloire, emmené par un Freddie Mercury flamboyant  qui saura peu à peu imposer son rock spectaculaire aux quatre coins de la Planète jusqu’aux plus hauts sommets.

QueenSouvent classé dans le hard rock, notamment à cause de la guitare incisive de Brian May, Queen est aussi influencé par les éclats du glam rock, qui est le genre dominant de l’époque. Mais le plus intéressant est de constater que Queen tire son originalité de son interprétation du rock progressif, avec des emprunts à la musique classique et un travail sur les chœurs qui deviendra sa légendaire marque de fabrique.

 

Par Jean-Christophe MARY

 

QueenAu milieu des 70’s, Queen n’est pas encore à son apogée. Disques d’or, tournées marathon, les stades de 80.000 personnes comme à Wembley, cela viendra bien plus tard, dans les années 80. Riffs en béton armé, rythmique plombée, on ressent dans les guitares un son brut de décoffrage, plus proche de Led Zeppelin que des hymnes pop et disco qu’ils produiront des années 80. Mais déjà ce mélange de heavy rock, peuplé de notes cristallines aux arrangements complexes, pose les fondations de Queen. Le quatuor change les règles du jeu, dynamite les canons du rock, lui insuffle des harmonies classiques pour devenir ce hard rock à la fois solide et mélodique. Dès lors, avec cette voix aigues qui passe des notes basses aux hurlements stridents, ces guitares épaisses et agressives de Brian May et un Roger Taylor qui charpente le tout derrière ses futs, la formule est désormais bien rodée. Les cheveux sont très longs, les pantalons pattes d’éléphant, les ceintures à large boucle et chemises bouffantes sont la mode, et Queen est en marche pour devenir l’un des plus grands groupes de tous les temps. « Neal a su capturer l’essence vivante et dangereuse de Queen, alors que sans crier gare, de façon tout à fait inattendue et peut être de façon éphémère, nous étions peut-être en passe de devenir le plus grand groupe du monde », souligne Brian May.

QueenÀ travers plus de 300 photographies prises entre 1977 et 1986, en grande partie inédites, ce livre est une célébration des années Queen, un demi-siècle après la fondation du groupe. Photo après photo, tout est décrypté, analysé et expliqué afin de comprendre comment le quatuor a définitivement marqué l’histoire de la musique pop mondiale. Dans ce superbe ouvrage à grand format, on trouve de magnifiques photos couleur, noir en blanc, splendidement éclairées, qui sont de véritables odes à ces dieux du rock britannique. De la genèse du groupe en 1971 à l’apogée du fameux concert de Wembley en 1986, ces clichés racontent tous une histoire. À chaque tournée, la scénographie changeait de dimension, de manière exponentielle à l’image du groupe et de leur leader Freddy Mercury. Comme le dit Neal Preston « Les concerts offraient un feu d’artifice de son et de lumières. C’était la folie des grandeurs. » Une folie, une démesure que l’on retrouve dans ces clichés, dont une partie est inédite, présentés dans cet ouvrage au grand format qui mettent en valeur la force des images du photographe. Sur scène, sur la route ou en coulisses, il suit à la trace Freddie Mercury (chant, piano), Brian May (guitare), Roger Taylor (batterie) et John Deacon (basse). D’un Mercury adorable et néanmoins imprévisible, il prendra la photographie live la plus célèbre, à Wembley, en 1986, cambré face à un stade en délire. Dans ces instants de vie, il n’est pas seulement question de flamboyance, mais aussi d’émotions, distillées en filigrane dans des instants capturés dans l’intimité du groupe. C’est une époque qu’on voit défiler, des pays également, entre l’Amérique latine et l’Asie, des fans émus et un groupe qui, même au sommet de sa gloire et en dépit des querelles intestines, semblait ne jamais se départir de sa décontraction parfaitement britannique. Portraits de performances live, séances studio, photos de backstages, clichés pris aux quatre coins du monde, toutes ces iconographies sont ici émaillées d’anecdotes et de souvenirs du groupe et du photographe. Un angle original pour découvrir Freddie Mercury, Brian May, John Deacon et Roger Taylor comme vous ne les avez jamais encore vus.

Queen

QUEEN THE NEAL PRESTON PHOTOGRAPHS

Aux éditions Glénat

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.