Pour vivre vieux… éviter de devenir rapper

Partager

2PAC Shakur

Pour célébrer à sa manière le 18 ème anniversaire de la publication du colossal « Life After Death » du rapper assassiné Notorious B.I.G, une professeur d’université Australienne publie un inquiétant rapport : le meurtre est la cause numéro un de décès chez les rappers.

Notorious B.I.GSelon le magazine Vibe, qui s’est intéressé à une étude menée par Dianna Theadora Kenny, professeur de psychologie et de musicologie à l’Université de Sydney, la cause principale de mortalité chez les chanteurs de rap est incontestablement la mort violente. Miss Kenny a étudié de près les causes de décès de plus de 13.000 musiciens de toutes les couleurs musicales pour finalement conclure que l’assassinat a emporté plus de 50% des artistes hip-hop décédés. « Le meurtre est bien la cause de 6% des morts de l’ensemble de l’échantillon, mais pour le hip-hop cela monte jusqu’à 50 % », a souligné Dianna Theadora Kenny, « un taux aussi élevé n’a qu’une seule explication, l’association étroite de ce genre musical avec les crimes liés à la drogue, les armes et la culture de gang. ». On a tous en tête les assassinats de 2PAC et de Biggie, mais ils ne représentent que la partie immergée de l’iceberg. Le conseil de miss Kenny : « Ceux qui choisissent de devenir rapper doivent bien être conscients que c’est sans doute le métier le plus dangereux du monde, même comparé à la guerre : on ne perd jamais la moitié de ses troupes en une seule bataille, dans le rap, si ! » Alors si votre gamin est déterminé à devenir une star du hip-hop, peut être vaut il mieux investir d’abord dans le gilet pare-balles avant de lui offrir un micro.

Study-640x645

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *