PETIT BISCUIT « The Parachute Remixes »

Petit Biscuit

Petit Biscuit by Jonathan Bertin

Six mois après la publication de son second CD et en attendant son successeur, Petit Biscuit livre ce « The Parachute Remixes » à l’électro lumineuse. Portées par un incontestable sens de la mélodie, les compositions re-dessinées avec art par le jeune Rouennais surdoué Mehdi Benjelloun, prennent ici de nouvelles et inédites couleurs soniques qui nous boostent de toute leur énergie positive si vitale dans ces temps troublés si vides de fêtes.

Petit Biscuit À 21 ans Petit Biscuit compte déjà une sacrée carrière. Il a tout juste 16 printemps lorsqu’il publie son tout premier single et 18 ans tout juste le jour où il sort son premier album « Presence » aux irrésistibles séquences électroniques. Avant la glaciation du COVID, Petit Biscuit a triomphé sur les scènes des quatre coins du monde, dont celle du fameux Festival Coachella en Californie. Mais l’arrêt si brusque des concerts a coupé net l’élan du jeune homme, drainant toute son énergie au studio il sort « Parachute » son second album en octobre dernier. Avec toujours un coup d’avance et tout en travaillant au prochain, histoire de faire patienter son public, il livre aujourd’hui son « The Parachute Remixes », soit douze versions revisitées des titres les plus cruciaux de son « Parachute » retravaillés avec un casting planétaire de collègues DJs triés sur le volet. Petit Biscuit s’en explique dans sa bio : « Il y a encore plus de titres sur l’album de remixes de Parachute que sur l’original… génial, non ? 12 remixes tous réalisés par des artistes et des amis que j’ai aimés et contactés par moi-même, à une époque où les interactions sociales peuvent être difficiles (même si elles sont fortement recommandées). Tous les remixes sont différents les uns des autres, pour vous montrer à quel point la scène de la musique électronique est riche.»

Petit Biscuit by Jonathan Bertin

À l’écoute de ces 12 titres, on partage tout l’enthousiasme du jeune homme. Et d’abord la chanson-titre revisitée deux fois, la festive version « Big romantic remix » suivie de la funky « Tony Romera remix ». « Burnin » est ici revisité en mélancolique « Khamsin remix » tandis que « Take Cover » se drape dans son entêtante adaptation dite « Manila Killa remix » pour mieux dispenser sa radieuse énergie. Forcément spatiale « Constellation » se révèle aussi mélancolique en « Duskus remix » et ce feeling climatique est une des plages les plus addictives de ce projet de remixs. À nouveau double remix en mode synthés « low tech » sur « Drivin’ Thru the Night » pour le syncopé et délicieusement rétro new-wave, façon OMD « Joan of Arc », sur « Jay Wolf remix » et carrément pop Pet Shop Boyesque en « Jerro remix ». Carrément techno et world-fusionné voici « Gnawa » et son énergique  « Koos remix ». Sous ses faux airs de space invader « Hang On » en « Manu Dia remix » déploie son énergie rare et précieuse. New Oderesque en diable et pourtant si naïve, « I Leave Again » redessinée en mode  « Japanese wallpaper remix » est un bain moussant sonic dans lequel il est si bon de plonger. Petit Biscuit en a gardé pour la route ( des biscuits 😉) et le prouve avec les deux versions de « Pick Your Battles », d’abord l’hypnotique et forcément irrésistible « Malaa remix » et surtout l’aérien « Slow magic remix » qui nous propulse, comme un jet traverse le bleu du ciel, une sensation que nous sommes hélas si nombreux à avoir oubliée depuis tous ces longs mois où nous avons été réduits à l’état de rampant. Let’s fly again avec « The Parachute Remixes ».  En tout cas, il est rassurant, deux mois après l’atomisation de Daft Punk, de savoir que nous conservons encore, avec Madeon ou Petit Biscuit, quelques champions tricolores de la musique électronique…. Ce dernier sera-t-il un nouvel Avicii ? I don’t know but… je suis prêt à parier que ce Petit Biscuit-là n’a pas fini de nous faire craquer.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.