Netflix nous offre le Boss

Partager

 

The Boss on Broadway 

Seul sur scène, au tout petit Walter Kerr Theater sur Broadway, Bruce Springsteen a pu régaler depuis octobre dernier quelques milliers de fans qui ont pu assister à son show solo. Le dernier concert aura lieu le 15 décembre et à 1500$ le ticket au marché noir, pas certain que nous puissions tous nous offrir l’une des précieuses 975 places. Pas grave, puisque Netflix a pensé à tout : en diffusant ce jour-là l’ultime concert en solitaire du Boss à Broadway. On dit merci qui ?

Boss on BroadwayLa chaine Netflix vient d’annoncer mercredi qu’un des concerts « Springsteen on Broadway » sera diffusé en exclu sur son antenne ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/the-boss-born-to-run-on-broadway.html ). Le show du Boss est, bien entendu, sold-out jusqu’en décembre, mais les billets sont disponibles au marché noir pour la peau du cul. Ainsi les places pour pouvoir assister au tout dernier concert de Bruce Springsteen le 15 décembre s’arrachent à plus de 1 500 $. Le « Brucie on Broadway special » sera diffusé mondialement sur Netflix, le soir même de cette dernière performance du Boss. « Nous sommes fiers de pouvoir vous offrir Bruce Springsteen, un maître conteur, philanthrope qui porte la voix de chacun d’entre nous « , a déclaré dans un communiqué Ted Sarandos, le patron de Netflix, « Cette expérience révolutionnaire dépasse largement les frontières du théâtre, des concerts et du cinéma et donnera à notre public planétaire un regard intime sur l’une des plus grandes icônes culturelles de notre temps. » La série de concerts « Springsteen on Broadway  » avait démarré le 12 octobre 2017 au Walter Kerr Theater sur Broadway. Sa durée initiale de huit semaines aura été prolongée trois fois en raison de la forte demande.  Au 15 décembre 2018, Springsteen aura donné en tout 236 concerts. Le musicien s’en est largement tenu à sa set-list durant tout son passage à Broadway, mais il s’est récemment offert la une des journaux, lorsqu’il a pris le temps de critiquer la politique douanière de l’administration Trump qui a conduit à de dramatiques séparations au sein des familles de migrants. Avant de se lancer dans une version de « The Ghost of Tom Joad », une chanson qui ne fait normalement pas partie de sa setlist, Springsteen a qualifié le traitement des familles immigrantes à la frontière américaine de « si choquant et honteusement inhumain et anti-américain qu’il se révèle tout simplement enragé », selon le site Web officiel du Boss. À vos agendas…rendez-vous au 15 décembre 2018 devant vos écrans !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.