Neil Young naturalisé américain à 74 balais

ColoradoDeux jours après la publication de « Colorado », son 39éme album et le 23éme avec Crazy Horse, Neil Young annonce qu’à 74 ans il sera naturalisé citoyen US  le mois prochain…et que son 40éme disque sera baptisé « Canadian Stars n’ Bars » …non, là je rigole 🤣

American Stars n BarsNeil Young a décidé de répliquer à tous les détracteurs qui lui reprochaient ses textes de chansons, comme certaines de ses prises de position publiques au motif qu' » il n’était même pas américain « . Désormais, à compter du mois prochain, cet argument deviendra caduc. « J’ai réussi tous les examens ; j’ai ma citation et, si tout se passe comme prévu, je prêterai mon serment d’allégeance peu après mon 74e anniversaire, le 12 novembre prochain. La conséquence directe, c’est que  » je pourrai voter « , a déclaré Neil Young, qui a vécu les deux tiers de sa vie aux États-Unis depuis son arrivée à Los Angeles, au milieu des années 1960, avec son vieux corbillard avant de fonder le Buffalo Springfield et de percuter l’Histoire. « Je suis toujours Canadien ; rien ne peut m’enlever cela « , a poursuivi Young dans un studio situé à Santa Monica où, avec son épouse légitime Daryl Hannah, ils mettaient la dernière main au montage de leur documentaire intitulé « Mountaintop » consacré à l’enregistrement du dernier album de Young, « Colorado » publié le 25 octobre (Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/neil-young-and-crazy-horse-colorado.html) .

Neil Young

Neil Young @ Broken Arrow ranch

« Mais je vis ici, je paie des impôts ici, ma belle-famille vit ici et ce sont tous des Américains, par conséquent je veux pouvoir m’exprimer sur ce pays ». Son opinion, il l’a souvent proclamée musicalement dans ses chansons depuis le fameux « For What It’s Worth » du Buffalo Springfield puis avec « Ohio », sur le meurtre par les gardes nationaux de quatre étudiants de la Kent State University, durant les manifestations contre la guerre du Vietnam en 1970, et tant et tant d’autres jusqu’à ce nouvel album où il déclenche à nouveau une salve contre l’occupant actuel de la Maison-Blanche et sa politique qu’il juge désastreuse. En effet, dans cette chanson extraite de « Colorado » capturé avec Crazy Horse et intitulée « Shut It Down,  il s’attaque aux nombreuses façons dont il pense que le pays a dévié de son cap, son remède étant de « tout arrêter » et de tout recommencer. Lorsqu’on lui demande pourquoi il souhaite devenir citoyen maintenant, après avoir vécu aux États-Unis pendant plus d’un demi-siècle ?

« Nous avons une urgence climatique et les gouvernements n’agissent pas », a simplement expliqué le futur nouveau citoyen US. Hélas, à l’instar de Schwarzenegger…notre jeune Neil ne pourra jamais être élu Président des États unis, car il faut justifier d’un droit du sol pour accéder à la fonction suprême…mais, du coup, Neil Young pourrait devenir…Gouverneur de Californie…yeah !

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.