Mort de Ric Ocasek les Cars ne vrombiront plus jamais

Ric-OcasekRic Ocasek, génial leader des Cars s’est éteint chez lui à Manhattan. Retrouvé inconscient par sa famille dans son appartement, le guitariste, qui n’a pu être réanimé, a été déclaré mort à 75 ans. Le rock a encore perdu un de ses plus vibrants héros. So long Ric Ocasek, drive for ever !

Ric OcasekComme Prince, comme Steely Dan et tant d’autres groupes, c’est sur les radios FM de Los Angeles que j’avais succombé au rock apocryphe des Cars. Cette année 78, dés mon retour à Paris je m’étais précipité chez Lido Musique sur les Champs et pour 55 F ( l’étiquette est encore sur le 33 tours) je m’étais procuré le tout premier et éponyme the Cars. Boosté par ses trois hits emblématiques « My Best Friend’s Girl », « Good Times Roll” et bien entendu le « Just What I Needed” découvert sur KLOS et KROQ Los Angeles incroyable et percutant smash hit où les guitares électriques percutent ces entêtantes séquences claviers. Avec mon autre héros de Boston, Jonathan Richman et ses Modern Lovers, les Cars  avec Ocasek ( Richard Otcasek), Orr (Benjamin Orzechowski) et Easton, de son vrai nom Elliott Steinberg, qui avaient tous fait leur Bar Mitzvah, partageaient cet esprit, cet humour juif si particulier, qui ne pouvait laisser indifférent. Plus tard, en arrivant à BEST j’ai commencé à chroniquer les albums des Cars, tels « Shake It Up « ou encore le fulgurant « Heartbeat City », sans doute leur meilleur LP,  porté par «  You Might Think », « Hello Again » ou « Drive », la plus belle balade jamais composée par Ric Ocasek. Hélas, après dix ans d’hégémonie rock, la formation de la cote Est se sépare et le brillant guitariste entreprend une carrière solo qui se prolonge jusqu’au crépuscule des 90’s. Ocasek était également un brillant producteur qui avait exercé son art avec Jonathan Richman, justement, les Brazilian Girls, Alan Vega ou encore Weezer. Romantique en diable, Ric Ocasek avait épousé le mannequin Paulina Porizkova, rencontrée justement sur le tournage du vidéo-clip de « Drive », dont il était tombé follement amoureux, mais le couple s’était séparé l’an passé après 28 ans de vie commune. Les premières constatations du NYPD indiquent que Ric Ocasek serait décédé chez lui, dans son lit, durant son sommeil ,au East 19th Street, New York.Le  légendaire rocker feuj s’est éteint à 75 ans de mort naturelle,  due à un arrêt cardiaque, une hypothèse qui devrait se vérifier dans les jours à venir. En attendant, les 33 tours vinyles des Cars tournent sur ma platine TD comme les bolides sur la piste du Mans. So long Ric Ocasek….

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.